Impressionné par le concours oratoire de CPF

Partagez
Tweetez
Envoyez

En avril dernier, le commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau, a participé au 30e Concours annuel d’art oratoire organisé par l’organisme Canadian Parents for French au Collège Glendon de l’Université York, à Toronto. Il en est ressorti très impressionné, selon ce qu’il écrivait récemment sur son blogue.

«L’ampleur et la profondeur des sujets touchés étaient vraiment incroyables, tout comme l’était la grande qualité des discours», dit-il.

«L’éventail des sujets abordés et le courage de certains jeunes m’ont renversé, comme cette jeune fille de 15 ans qui a parlé de la culture du viol selon son expérience personnelle, cette présentation à haute teneur politique sur la légalisation de l’euthanasie, et celle de nature plus philosophique sur le thème ‘une bonne action ne reste jamais impunie’».

Cet événement lui a «donné espoir en l’avenir de l’éducation en Ontario».

Les catégories du concours étaient fondées selon l’année et le niveau de français, et y ont participé de nombreux élèves francophones de familles exogames ou allophones qui, pour diverses raisons, sont inscrits au programme d’immersion (plutôt que dans le système scolaire francophone).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la première fois cette année, Canadian Parents for French – le lobby de l’immersion française au pays – a aussi inclus des élèves du secondaire inscrits dans les écoles de langue française tant des conseils scolaires publics que catholiques.

Cette année, 20 000 élèves de la 4e à la 12e année ont pris part au concours en Ontario, et 290 finalistes ont présenté leur discours à Glendon. Plus de 650 élèves et parents de tous les coins de l’Ontario étaient présents, désireux de remporter les prix en argent qui étaient offerts, notamment d’importantes bourses pour étudier dans un établissement d’enseignement postsecondaire offrant des programmes en français, comme Glendon et l’Université d’Ottawa.

Près de 980 000 élèves sont inscrits en français, au programme d’immersion, au programme intensif ou au programme de base au sein des conseils scolaires anglophones de l’Ontario (contre 102 000 dans les écoles des 12 conseils scolaires de langue française de l’Ontario). Le nombre d’élèves inscrits en immersion a augmenté de 37% au cours des sept dernières années. Dans les écoles françaises aussi, les effectifs sont toujours en hausse.

Le commissaire Boileau rapporte que les données du recensement fédéral de 2011 ont révélé que sur les 13,4 millions de personnes résidant en Ontario, 11% d’entre elles (soit 1 470 260 personnes) ont indiqué avoir une connaissance des deux langues officielles, l’anglais et le français.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur