«Il pleuvait des oiseaux» à Toronto: le succès qu’on n’attendait pas

Gilbert Sicotte, Éric Robidoux, Rémy Girard, Ève Landry et Andrée Lachapelle dans Il pleuvait des oiseaux.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Deux vieux ermites vivant en forêt voient leur quotidien bouleversé par l’arrivée d’une octogénaire internée pendant 60 ans.

C’est la prémisse d’un succès inattendu, mais pleinement mérité, du cinéma québécois. Il pleuvait des oiseaux, le film «lent» de Louise Archambault, basé sur le roman de Jocelyne Saucier, considéré par le TIFF comme l’un des dix meilleurs films canadiens de 2019, a connu un vif succès au Québec tant chez les critiques qu’au guichet.

Cette ode à la vie et à l’amour au seuil de la mort prend l’affiche au cinéma Yonge-Eglinton de Toronto ce vendredi 24 janvier pour une durée indéfinie – au moins quelques jours ou, selon les recettes, quelques semaines.

C’est aussi «l’ouverture sur l’autre» qui s’impose comme thème du film, confirme Louise Archambault à L’Express. La réalisatrice est la première à être «agréablement surprise» de son succès auprès de tous les publics, chez nous comme aux États-Unis et en Europe.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Louise Archambault

On retrouve aussi son intérêt pour les gens «atypiques» dans ses autres films, notamment Merci pour tout (deux soeurs qui ne se parlent plus, forcées de se revoir) et Gabrielle (une jeune handicapée intellectuelle à la recherche d’une vie normale).

Louise Archambault dit avoir été impressionnée par le roman de Jocelyne Saucier. «L’essence du livre est là, mais la structure du film est différente», dit-elle.

Il pleuvait des oiseaux a été tourné (en 26 jours seulement) dans la forêt Montmorency au nord de Québec, où elle a d’ailleurs croisé un vrai ermite.

Diriger des «monuments» comme Gilbert Sicotte, Rémy Girard et Andrée Lachapelle (décédée en novembre dernier) n’a pas été problématique. «Au contraire», dit-elle, «ce sont de grands acteurs qui voulaient vraiment participer et s’impliquer.»

C’est donc une histoire originale qui vous tirera une larme, mais qui vous redonnera confiance en la nature humaine, qu’on a la chance de découvrir avec Il pleuvait des oiseaux.

Rémy Girard, Andrée Lachapelle et Gilbert Sicotte dans Il pleuvait des oiseaux.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur