Il passe trois mois dans des cavernes pour jouer le rôle d’un tueur

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 17h40 HAE, le 31 août 2013.

VENISE, Italie – L’acteur Scott Haze a passé trois mois dans le froid des montagnes du Tennessee, s’alimentant d’un morceau de poisson et d’une pomme par jour et dormant dans des cavernes, pour se préparer à jouer le rôle de Lester Ballard, un tueur en série, dans l’adaptation cinématographique du roman de Cormac McCarthy «Child of God».

Rencontré samedi en prévision de la première du film au 70e festival international du film de Venise, il a affirmé qu’il savait qu’il aurait à atteindre des moments de folie extrême pour ce rôle.

Le personnage de Lester Ballard s’abîme dans la violence après avoir perdu ses parents et été chassé de la terre familiale, et se retire dans des cavernes, en marge de la société, où il s’abandonne à la négligence et la dégradation.

Le personnage du livre a été inspiré par le tueur en série Ed Gein, qui a aussi inspiré les personnages de Norman Bates dans «Psycho» et de Leatherface dans «Texas Chainsaw Massacre».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour se préparer au rôle de Lester Ballard, Scott Haze est passé de 88 à 68 kilos avec sa diète de pomme et poisson, alors qu’il vivait dans un chalet des montagnes du Tennessee.

Il dormait aussi parfois dans des cavernes, souvent sans sac de couchage jusqu’à ce que le mercure du mois de décembre soit trop bas.

«J’ai passé plusieurs nuits dans des cavernes, avec des chauves-souris tout autour. C’était fou», a-t-il confié.

«J’ai tout laissé derrière. Je ne faisais que passer le temps avec des hommes des bois et je suis resté le plus isolé possible.»

La seule chose qu’il amenée avec lui: un i-Pod rempli de la musique d’Eminem.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le réalisateur James Franco soutient que l’acteur s’est retiré dans les montagnes sans le consulter. Il en est revenu non seulement physiquement préparé — amaigri, la barbe longue et échevelé —, mais aussi prêt à jouer. M. Have «n’a pas vraiment parlé à quiconque, est resté avec lui-même, pour toute la durée du tournage», rapporte M. Franco.

Il ajoute que l’acteur a offert «la performance d’une vie».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur