Il faut rendre à Dieu sa place dans nos vies et dans notre gouvernement

Partagez
Tweetez
Envoyez

La fille d’un prédicateur réputé a été interviewée dans un entretien télévisé et l’animatrice lui a demandé: comment Dieu a pu laisser une telle horreur se produire? (Les événements du 11 septembre).

Cette jeune fille a donné une réponse aussi profonde que perspicace: Je crois que Dieu a été profondément attristé par tout ça, au moins autant que nous, mais depuis des années nous lui demandons de sortir de nos écoles, de sortir de nos gouvernements et de sortir de nos vies. En tant que «gentleman» il s’est calmement retiré. Comment pouvons-nous espérer que Dieu nous donnera sa bénédiction si nous insistons pour qu’il nous laisse seul?
 
Concernant les récents événements, attaques terroristes, tueries dans nos écoles, avortements, perversité, guerres etc., je crois que tout a commencé avec Madeleine Murray O’Hare qui s’est plainte de ne plus vouloir de prière dans nos écoles, nous avons dit OUI.

Puis un autre a dit que nous ne devrions pas lire la Bible à l’école, la même Bible qui enseigne tu ne tueras pas, tu ne voleras pas, et aime-toi toi-même et nous avons dit OUI.

Ensuite le Dr. Benjamin Spock a dit que nous ne devrions pas taper nos enfants quand ils agissent mal car leur personnalité serait faussée et nous pourrions altérer leur estime personnelle. Le fils de ce même docteur s’est malheureusement suicidé. Ils disent qu’un expert devrait savoir de quoi il parle peu importe ce qu’il nous dit et nous avons dit OUI.

Et nous laissons l’aide à l’enfance dominer nos foyers en enlevant l’autorité, la crédibilité, la dignité ainsi que le respect des parents en donnant aux enfants de faux droits et nous disons OUI. Malgré la loi de l’âge de 16 ans pour les relations sexuelles les enfants dès l’âge de 12 ans peuvent prendre leurs propres décisions et avoir des relations sexuelles selon l’aide à l’enfance et nous disons OUI.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Maintenant nous nous demandons pourquoi nos enfants n’ont pas de conscience, pourquoi ils ne font pas la différence entre le bien et le mal, et pourquoi ils peuvent tuer un étranger, un parent ou eux-mêmes. Cela demande de profondes réflexions nous en viendrons à la conclusion que ça a à voir avec le principe de récolter ce qu’on a semé.

C’est drôle de voir à quel point il est simple pour les gens de rejeter Dieu et se demander ensuite pourquoi leur monde devient un enfer et à quel point nous croyons tout ce que les journaux disent et remettons en question tout ce que la Bible dit.

C’est drôle de voir que nous pouvons envoyer des farces par courriel qui se répandent comme un feu de paille mais lorsqu’on envoie des messages à propos de Dieu les gens y pensent deux fois avant de les partager.

C’est drôle de voir que nous nous préoccupons plus de ce que les gens pensent de nous que de ce que Dieu pense de nous. Si vous rejetez ce processus de réflexion ne vous plaignez pas du mauvais état du monde dans lequel nous vivons!

Lors de l’ouverture de la session à la Kansas House of representatives, le pasteur Joe Wright a prononcé la prière et voici ce qu’ils ont entendu: «Seigneur nous venons vers toi aujourd’hui pour te demander pardon et pour te demander de nous guider. Nous savons que ta parole dit:  »Malheur à ceux qui appellent bien ce qui est mal » et c’est exactement ce que nous avons fait.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Nous avons perdu notre équilibre spirituel et nous avons renversé nos valeurs. Nous avons exploité le pauvre et nous appelons cela loterie. Nous avons récompensé la paresse et nous avons appelé cela l’aide sociale. Nous avons tué nos enfants pas encore nés et nous avons appelé ça le libre choix. Nous avons abattu des avorteurs et nous avons appelé ça la justice. Nous avons négligé de discipliner nos enfants et nous avons appelé ça développer leur estime de soi.

Nous avons abusé du pouvoir et nous avons appelé ça la politique. Nous avons convoité le bien de nos voisins et nous avons appelé ça de l’ambition. Nous avons pollué les ondes radio et télé avec la grossièreté, la perversité et la pornographie et nous avons appelé ça liberté d’expression. Nous avons ridiculisé les valeurs établies depuis longtemps de nos ancêtres et nous avons appelé ça les lumières.

Ô Dieu sonde notre cœur, purifie-nous et libère-nous de nos péchés. Amen.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur