Hergé et Tintin ont traversé le vingtième siècle

90e anniversaire

Tournesol, Haddock, Tintin et les Dupontd.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Qui ne connaît pas les aventures de Tintin, ce héros du dessinateur belge Hergé, Georges Remi de son vrai nom (1907-1983)? Elles sont célèbres dans le monde entier, dans plusieurs langues. On estime que 230 millions d’exemplaires des bandes dessinées d’Hergé se sont vendus…

Vingtième siècle

Tout a commencé il y a 90 ans, le 10 janvier 1929, lorsque le dessinateur belge présente, dans le supplément pour la jeunesse du quotidien belge Le Petit Vingtième, un personnage nommé Tintin.

D’abord dessinateur amateur d’une revue scoute, il signe ses présentations du pseudonyme «Hergé» (les initiales de son nom et de son prénom).

Georges Remi (Hergé)

Quelques mois plus tard, il entre au quotidien Le Vingtième Siècle, dont il devient rapidement l’homme providentiel grâce aux Aventures de Tintin.

«Hergé, qui est l’un des premiers auteurs francophones à reprendre le style américain de la bande dessinée à bulles, est souvent considéré comme le père de la bande dessinée européenne.» (Wikipedia)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Jeunesse grise

Hergé le reconnaît, il n’était pas un élève brillant, loin de là. «Je me sentais médiocre et je vois ma jeunesse comme une chose grise, grise.»

Et en classe, il dessinait. «Un jour, explique-t-il, un élève m’a pris un dessin et l’a montré au professeur. Celui-ci l’a regardé avec une moue méprisante, et m’a dit «Il faudra trouver autre chose pour vous faire remarquer!».

Parfois l’instituteur, me voyant occupé à griffonner et me croyant distrait, m’interpellait brusquement: «Remi!… Répétez donc ce que je viens de dire!»

«Et déjà il ricanait méchamment dans sa barbe. Mais son visage exprimait généralement un profond étonnement lorsque, tranquillement, sans hésiter, je répétais ce qu’il venait de dire. Car si je dessinais d’une main, eh bien, j’écoutais attentivement de l’autre!»

Le scout Totor

Ses études secondaires terminées, Hergé cherche du travail. Lors d’une réunion scoute, l’abbé Wathiau lui propose un poste d’employé au Vingtième Siècle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Tintin et Milou

Il accepte l’offre et il est engagé à partir de 1925: «Mon travail consistait surtout à inscrire le nom des nouveaux abonnés sur des formulaires spéciaux (…) à envoyer par la poste, et à établir un fichier.»

Mais Hergé publie en parallèle dans la revue du Boy-Scout. Dans le numéro de juillet 1926, la double page centrale propose les Extraordinaires Aventures de Totor. Les aventures de ce scout débrouillard sont souvent reconnues comme celles de l’ancêtre de Tintin.

Totor, qui devait réapparaître dans le Boy-Scout à l’automne 1926, ne fera sa réapparition qu’en février 1927 car Hergé a dû accomplir son service militaire.

Conscients du talent de leur fils, les parents de Georges Remi se décident finalement à l’inscrire à l’école Saint-Luc, en vain: «J’y suis allé un soir à l’école Saint-Luc, mais comme on m’y avait fait dessiner un chapiteau de colonne de plâtre et que ça m’avait ennuyé à mourir, je n’y suis plus retourné.»

Des paroles dans des bulles

À la fin des années 1920, Hergé découvre la bande dessinée étatsunienne «faisant sortir directement les paroles de la bouche des personnages».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Décoration murale de la gare de Stockel (métro de Bruxelles).

En France, le genre est déjà utilisé depuis peu par le dessinateur des aventures de Zig et Puce (1925). En décembre 1928, Hergé publie une histoire intitulée La Noël du petit enfant sage où pour la première fois, il présente ses dialogues exclusivement au sein de bulles.

À la fin de l’année 1928, Hergé reprend le personnage de Totor, modifie son nom, lui adjoint un petit fox-terrier, «Milou», et lui donne un nouveau métier, celui de reporter. Et en septembre-décembre 1929, il entreprend les Aventures de Tintin

Finalement, après plusieurs péripéties Petit Vingtième double, puis triple, et enfin sextuple son tirage le jour où paraît le fameux Tintin. Désormais, Les aventures de Tintin vont assurer le succès des publications d’Hergé, non sans quelques problèmes comme ceux soulevés par Tintin au Congo, considéré comme raciste dans certains milieux.

24 albums

On compte 24 albums d’aventures de Tintin: de Tintin au pays des Soviets en septembre 1930 à Tintin et les Picaros en janvier 1976, et en comptant Tintin et l’Alph-Art, en octobre 1986, qui n’a pas été achevé.

Les 24 albums des Aventures de Tintin.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur