Guerre de succession sanglante… chez les pics

Chez certains oiseaux comme dans la mafia: des luttes sanglantes pour prendre le contrôle d’une entreprise familiale en déclin.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Des luttes sanglantes pour prendre le contrôle d’une entreprise familiale en déclin, sous le regard intéressé de toute la communauté… On ne parle pas ici de la mafia, mais du quotidien des pics glandivores.

Ces oiseaux forment de larges familles dont la principale occupation est de défendre des réserves de glands pour l’hiver, explique le New York Times.

Chefs de famille

Le groupe est dirigé par des adultes reproducteurs: environ 7 mâles, souvent des frères, et une à trois femelles, sans lien de parenté avec les mâles. Les petits demeurent au nid pour 5 à 6 ans afin de prendre soin de leurs demi-frères et demi-soeurs.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Or, à la mort des adultes reproducteurs, la nouvelle se répand rapidement: positions disponibles pour jeunes pics voulant diriger leur propre famille! Des coalitions de prétendants se forment alors et s’affrontent dans une guerre qui dure plusieurs jours et qui est parfois mortelle.

Prochains rivaux

Fait intéressant pour les observateurs, les pics qui ont déjà un statut de reproducteur, et qui ne sont donc pas impliqués dans cette guerre, laissent leur réserve de glands sans surveillance et se précipitent pour observer les combats.

Selon une étude parue dans la revue Current Biology, ce comportement, en apparence dommageable pour la survie de la communauté, serait pourtant indispensable pour obtenir de l’information sur les pics qui pourraient devenir les nouveaux rivaux.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur