Gaz de schiste: des puits pas assez étanches

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’extraction de gaz de schiste contamine-t-elle l’eau? Si oui, c’est probablement le puits, et non la géologie, qui est responsable.

Une nouvelle étude s’est penchée sur sept cas en Pennsylvanie et un au Texas, où de l’eau potable avait été contaminée, entre autres par du méthane. Les soupçons s’étaient rapidement portés sur l’exploitation de gaz de schiste, et il avait été suggéré que les opérations souterraines — faire exploser la roche pour en extraire le gaz — provoquaient des fissures qui faisaient remonter le gaz jusqu’à la nappe phréatique, plus haut.

Or, ce que suggère l’étude de l’Université d’État de l’Ohio, publiée le 15 septembre dans PNAS, c’est plutôt que le ciment ou le métal qui sont utilisés pour sceller le puits par lequel remonte le gaz, sont en faute. Autrement dit, le puits de forage n’est pas étanche.

Cette recherche tend à confirmer l’intuition de la plupart des géologues, mais ne rassurera pas ceux dont cette eau alimente les robinets: une statistique souvent citée laisse croire que l’intégrité de 15% des puits de forage serait en faute.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur