Francophonie en fête se repositionne

Partagez
Tweetez
Envoyez

«Francophonie en Fête 2009 s’est terminée sur une note positive avec un surplus», annonçait Jacques Charrette, directeur général, lors de l’assemblée générale annuelle qui s’est tenue mardi dernier à l’Alliance française de Toronto sur Spadina. Cette année, Francophonie en fête, qui était associée au Salon du livre l’année dernière, sera à nouveau un évènement distinct et aura lieu du 22 au 24 octobre à Harbourfront.

Bien que le surplus ne soit d’à peine plus d’un millier de dollars, il s’agit quand même d’une avancée pour l’association qui n’en avait pas réalisé lors de l’édition 2008.

Pour la dernière édition, les spectacles destinés au public des écoles s’étaient tenus sur les lieux même du Salon du Livre, au pavillon Reine-Élizabeth du parc des expositions, alors que les concerts avaient eu lieu au Centre Harbourfront où l’édition 2010 devrait entièrement se dérouler.

Francophonie en Fête sera fidèle à son objectif de «faire connaître les artistes émergents franco-ontariens» et de «présenter une vitrine du Grand Toronto multiculturel».

Bien que les artistes n’aient pas encore été sélectionnés, le comité de sélection les choisira parmi ceux qui se sont produits lors d’évènements clés de la scène musicale franco-ontarienne telle qu’Ontario pop, Contact ontarois ou encore Rencontres en chansons.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Deux artistes québécois seront également de la partie.

La programmation cette année devrait comprendre deux fois plus d’artistes que l’an passé, incluant de «gros noms» pour attirer du monde ainsi que d’autres activités telles que la danse et des spectacles humoristiques.

Les public jeune ne sera pas oublié: les organisateurs de Francophonie en Fête entendent en effet ouvrir ce public à la «richesse et la diversité franco-ontarienne» et pour se faire ils organiseront des ateliers animés par des artistes qui leurs délivreront tous les secrets de la composition d’une chanson, aussi bien au niveau des paroles que de la musique.

Incontournable?

Tout le monde à Francophonie en Fête nourrit l’espoir de développer l’événement et de le rendre incontournable, Jacques Charrette soulignait que ceci est possible dans la mesure où «il s’agit du seul évènement francophone de ce type, qui rassemble toute la diversité de la francophonie ontarienne».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur