France Alumni «recrée une communauté»

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le bâtiment de la Scotiabank, rue King, tutoie le ciel et Toronto se déploie à ses pieds. Au 63e étage, la vue est une distraction à elle-même. Mais ce n’est pas pour le panorama que se sont réunis plus de 120 convives jeudi soir.

Français expatriés et étudiants de diverses nationalités ayant étudié dans l’hexagone ont fêté le lancement de France Alumni à Toronto. La plateforme a déjà été inaugurée au Canada, à Ottawa et Montréal, en septembre dernier.

«L’idée est de recréer une communauté, un réseautage réel et des groupes thématiques», explique Peggy Harvey, correspondante de Campus France qui valorise le système d’enseignement supérieur français à l’étranger. «C’est aussi permettre aux jeunes de rencontrer leurs pairs et des seniors», ajoute-t-elle.

Communiquer, connecter, échanger, partager, diffuser: tels sont les mots d’ordre de France Alumni. Offres d’emploi, témoignages et annuaire sont ainsi disponibles sur le site.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Nicolas Chapuis, ambassadeur de France au Canada, et Marc Trouyet, consul général à Toronto, étaient présents à la réception et se sont félicités de cette initiative, dans des discours intégralement prononcés en anglais.

«Nous voulons prouver que la France est le troisième pays le plus large à attirer des étudiants (…) Et qu’est-ce que le globe sans la France? Je me le demande», s’est exclamé Nicolas Chapuis avec humour.

Trois anciens étudiants, insérés dans le milieu professionnel torontois, ont pris la parole pour inciter l’audience à s’inscrire sur le site. L’un deux, Steve Deng, a été recruté par la Scotiabank après un cursus à l’université Paris Dauphine et l’école de management Insead ainsi qu’une expérience professionnelle en France. Ce qu’il retient de son expérience internationale? «Mon diplôme français est un passeport.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur