Français de l’étranger: une soixantaine de projets avec le RDÉE Ontario

Partagez
Tweetez
Envoyez

«Je ne sais pas comment ils font pour se souvenir de tout le monde! À chaque fois que je viens ici, j’ai un super accueil.»

Marion Revert, jeune chargée RH, arrivée à Toronto il y a un peu plus d’un an et demi, a été prise en charge, comme beaucoup, par le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Ontario). Aujourd’hui, la Française a un permis et un travail en poche, lui permettant de se projeter dans l’avenir.

Mercredi, elle n’était pas la seule à saluer le travail du RDÉE Ontario à son Bureau d’emploi au 2 rue Carlton. Entreprises, organismes, employeurs et employés francophones sont venus partager la galette des Rois avec des membres de Français du Monde — Toronto.

Partenariats

L’association (section torontoise de l’ADFE — Association démocratique des Français à l’étranger, qui se dit apolitique), a trouvé dans le RDÉE un grand soutien pour aider les Français.

«Nous voulons bâtir ensemble», explique le président, Gérard Poupée-Hill. «On travaille pour la francophonie, les Français d’ici, mais avec des valeurs canadiennes: la solidarité, l’humanisme, le partage et l’union.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ainsi, les deux organismes s’entre-aident dans leurs missions et avec leurs compétences respectives. Car le réseau et les collaborations sont bien sûr essentiels lorsque l’on souhaite se faire connaître, se développer, et obtenir des résultats.

Pour répondre aux besoins des Francophones de l’Ontario, le RDÉE lui-même s’appuie sur des partenariats solides avec la communauté francophone d’Ontario et plus particulièrement de Toronto.

C’est notamment grâce à ce réseau que le RDÉE Ontario et ses 34 employés à travers la province font avancer les choses en termes de développement économique et d’employabilité.

Maison de la Francophone

Grâce aux soutiens du ministère des Affaires étrangères français et du consulat de France à Toronto, une soixantaine de projets sont en cours en Ontario.

Le plus porteur et le plus ambitieux est celui de la Maison de la Francophonie de Toronto, piloté par le RDÉE Ontario et le Collège Boréal.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Annie Dell, gestionnaire du développement d’affaires, produits et services au RDÉE Ontario, explique que l’objectif de ce projet est «de mettre en valeur la vitalité de toute la francophonie de Toronto», à travers des services et produits en français.

«On a des édifices en vue, c’est un projet qui avance», explique Annie Dell. «On espère que ce rêve va se réaliser. La communauté francophone de Toronto attend cette maison depuis plus de 35 ans…»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur