Français de l’étranger: une soixantaine de projets avec le RDÉE Ontario

Le président de Français du Monde-TO, Gérard Poupée-Hill, bien entouré par une partie de l’équipe du RDÉE Ontario, dont Annie Dell à droite.

28 janvier 2014 à 10h47

«Je ne sais pas comment ils font pour se souvenir de tout le monde! À chaque fois que je viens ici, j’ai un super accueil.»

Marion Revert, jeune chargée RH, arrivée à Toronto il y a un peu plus d’un an et demi, a été prise en charge, comme beaucoup, par le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Ontario). Aujourd’hui, la Française a un permis et un travail en poche, lui permettant de se projeter dans l’avenir.

Mercredi, elle n’était pas la seule à saluer le travail du RDÉE Ontario à son Bureau d’emploi au 2 rue Carlton. Entreprises, organismes, employeurs et employés francophones sont venus partager la galette des Rois avec des membres de Français du Monde — Toronto.

Partenariats

L’association (section torontoise de l’ADFE — Association démocratique des Français à l’étranger, qui se dit apolitique), a trouvé dans le RDÉE un grand soutien pour aider les Français.

«Nous voulons bâtir ensemble», explique le président, Gérard Poupée-Hill. «On travaille pour la francophonie, les Français d’ici, mais avec des valeurs canadiennes: la solidarité, l’humanisme, le partage et l’union.»

Ainsi, les deux organismes s’entre-aident dans leurs missions et avec leurs compétences respectives. Car le réseau et les collaborations sont bien sûr essentiels lorsque l’on souhaite se faire connaître, se développer, et obtenir des résultats.

Pour répondre aux besoins des Francophones de l’Ontario, le RDÉE lui-même s’appuie sur des partenariats solides avec la communauté francophone d’Ontario et plus particulièrement de Toronto.

C’est notamment grâce à ce réseau que le RDÉE Ontario et ses 34 employés à travers la province font avancer les choses en termes de développement économique et d’employabilité.

Maison de la Francophone

Grâce aux soutiens du ministère des Affaires étrangères français et du consulat de France à Toronto, une soixantaine de projets sont en cours en Ontario.

Le plus porteur et le plus ambitieux est celui de la Maison de la Francophonie de Toronto, piloté par le RDÉE Ontario et le Collège Boréal.

Annie Dell, gestionnaire du développement d’affaires, produits et services au RDÉE Ontario, explique que l’objectif de ce projet est «de mettre en valeur la vitalité de toute la francophonie de Toronto», à travers des services et produits en français.

«On a des édifices en vue, c’est un projet qui avance», explique Annie Dell. «On espère que ce rêve va se réaliser. La communauté francophone de Toronto attend cette maison depuis plus de 35 ans…»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

On est de plus en plus «connecté» sur notre santé

Les médecins se méfient encore des bidules permettant à leurs patients de mesurer eux-mêmes leur état de santé. (Photo: Hamza Butt / Flickr / Creative Commons)
Applications capables de surveiller poids, tension, glycémie, alimentation, exercice...
En lire plus...

17 octobre 2017 à 14h44

Ateliers de théâtre

1-1
Amoureux du théâtre bonjour, Vous êtes francophone ou francophile? Ekin Agency Arts offre des ateliers de théâtre intensifs en francais Coprs, espace et voix: – prise de parole en...
En lire plus...

ONU: on attend beaucoup du Canada

L'ambassadeur du Canada à l'ONU, Marc-André Blanchard.
Des objectifs de développement durable ambitieux
En lire plus...

16 octobre 2017 à 18h54

Un jardin de plantes médicinales cérémoniales chez Manuvie

Devant le jardin au QG de Manuvie: le sous-ministre adjointy Shawn Batise;  Peter Wilkinson, vice-président principal des Affaires réglementaires et publiques à la Financière Manuvie; l'ainé Gary Sault de la Première Nation mississauga de New Credit; David Zimmer, le ministre ontarien des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation; la sous-ministre Deborah Richardson.
Réconciliation avec les Premières Nations
En lire plus...

16 octobre 2017 à 18h06

Un «happening» sur l’enracinement de la francophonie à Toronto

Marie-Claire Marcotte et Maxime Robin (Photo:Manuel Verreydt)
Pour les 50 ans du TfT
En lire plus...

16 octobre 2017 à 9h00

Profitez de votre soirée dans Yorkville

Le Heliconian Hall: la seule église en bois encore debout à Toronto.
Avant et après le concert de Benoît LeBlanc au Heliconian
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h55

Lisa Simone: 1000 vies pour atteindre la sérénité

Lisa Simone (Photo: Alexandre Lacombe)
À la place des arts de St. Catharines le 26 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h53

Un mystérieux portrait de la princesse Anastasia

Jim Watt et Veronica Kvassetskaia-Tsyglan tenant le portrait d'Anastasia.
Bientôt dévoilé au Arts and Letters Club de Toronto
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h52

Protéger l’environnement de/pour l’humanité

Plastic China, de Wang Jiuliang
Des films percutants au festival Planet In Focus du 19 au 22 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h50

Les réalisatrices autochtones veulent casser les clichés

Six femmes autochtones du court-métrage Creatura Dada.
18e édition du festival du film autochtone ImagiNATIVE
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur