Formes géométriques et personnages hypnotiques chez Thompson Landry

Du 22 mars au 8 avril à la Thompson Landry Gallery

Vernissage
L'exposition "New Works" se déroule du 22 mars au 8 avril à la Thompson Landry Gallery en plein coeur du quartier de la distillerie
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’un s’amuse à mêler les formes géométriques, l’autre peint des personnages hypnotiques. Au premier abord, rien ne destine Étienne Gélinas et Sylvain Coulombe à partager la même exposition. Et pourtant, c’est chose faite avec leur exposition conjointe à la galerie Thompson Landry du quartier de la Distillerie du 22 mars au 8 avril.

Les opposés s’attirent

«Je ne savais pas si ça allait être beau ensemble, mais en fait ça marche bien», nous dit Sylvain Coulombe. Les oeuvres des deux artistes se mêlent étonnamment bien alors que les sujets traités s’opposent. C’est comme si leurs différences les rassemblent.

Étienne Gélinas relève néanmoins plusieurs points communs dans leur approche artistique. «Il y a un rapprochement au niveau de la texture, du travail en multicouches, au niveau du choix des couleurs qui sont parfois très vives.»

Ils partagent aussi une vision de l’espace similaire. «Nos sujets sont assez centraux dans les travaux avec un espace abstrait qui est indéfini qui se poursuit à l’extérieur du cadrage», selon Étienne Gélinas.

C’est aussi dans le travail de la matière que les deux artistes se retrouvent. Adeptes du travail en multicouches, Étienne et Sylvain présentent généralement une matière très travaillée avec des traits épais. Alors que Sylvain rajoute de la poussière de marbre pour donner cette texture, Étienne pratique le grattage et le collage.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les deux artistes partagent cette envie de travailler ensemble dans le futur. «J’aimerais beaucoup; il faudrait en discuter», confirme Étienne. Quant à Sylvain, il imagine déjà une pièce commune: «On pourrait faire un gros diptyque. Je pourrais entrer dans sa toile avec une main et lui ses lignes déborderaient»…

2 peintures
Les travaux des deux artistes côte à côte

Quand l’ordre affronte le chaos

Entre précision et fluidité, les oeuvres d’Étienne Gélinas jouent indéniablement sur le contraste. Le cercle se mêle à la ligne géométrique, la rondeur rencontre le rectiligne, l’ordre affronte le chaos.

S’il présentait ses oeuvres sous le signe de l’opposition il y a quelques années, ce n’est plus le cas aujourd’hui. «Ce sont deux langages différents qui cohabitent ensemble», explique-t-il.

Cette cohabitation conflictuelle est autobiographique. «Elle représente un paradoxe qui m’habite, une ambiguïté qui fait partie de ma personnalité», ajoute l’artiste.

Des humains déshumanisés

Pour Coulombe, ses peintures évoquent l’espoir. «Certes il y a un petit malaise, une forme de noirceur dans mes oeuvres, mais c’est toujours pour mettre en valeur la lumière».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est au spectateur de faire un effort d’interprétation. «Pour percevoir cette lumière, le spectateur doit chercher un peu. Mes titres d’oeuvres peuvent mettre sur la piste.»

Les personnages de Sylvain Coulombe sont hypnotiques. Ils prennent forme humaine, mais leur habillage les déshumanise. C’est en plongeant notre regard dans celui des personnages que l’on mesure la puissance des oeuvres de Sylvain Coulombe.

Étienne Gélinas souligne le caractère intriguant des oeuvres de son confrère : «Il y a une profondeur dans le regard de ces personnages qui me captive énormément.»

L’artiste fait souvent le choix de couleurs binaires et cela n’est pas anodin. «L’être humain est souvent empreint de contrastes lui aussi», explique Sylvain.

La peinture est comme mise en relief chez Sylvain Coulombe. Son passé de sculpteur pourrait l’expliquer. «Je faisais de la sculpture avant. Je voulais mettre de la couleur, mais ce n’était pas beau, donc j’ai appris à peindre en 2007.»

Aujourd’hui, il pense revenir à son domaine de prédilection: «Je pense peindre sur un bas relief, je pense que je suis prêt.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur