Formation en common law en français: après Saskatoon, Toronto?

Nathalie Des Rosiers
Partagez
Tweetez
Envoyez

Un nouveau Certificat de common law en français offre aux étudiants bilingues de nouvelles possibilités et élargit l’accès à des services juridiques en français dans les communautés francophones minoritaires.

Le Certificat de common law en français (CCLF) est maintenant offert via un partenariat entre le Programme de common law en français de l’Université d’Ottawa et la Faculté de droit de l’Université de la Saskatchewan.

Selon Nathalie Des Rosiers, doyenne de la Section de common law de la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa, «il arrive souvent que des juristes francophones ayant effectué leur Juris Doctor (J.D.) en anglais se sentent mal à l’aise lorsque vient le temps d’offrir des services juridiques en français s’ils n’ont pas suivi une formation spécialisée en rédaction juridique et en techniques de plaidoirie en français».

«Nous avons donc créé ce certificat dans le but de compléter les programmes de J.D. en anglais et sommes enchantés que l’Université de la Saskatchewan ait acceptée d’être notre partenaire dans le cadre de cette initiative tout à fait novatrice.»

La doyenne de la Faculté de droit de l’Université de la Saskatchewan, Beth Bilson, constate pour sa part que «les membres de la communauté francophone en Saskatchewan ont jusqu’à présent été mal desservis pour ce qui est de l’offre de services juridiques dans la langue officielle de leur choix. C’est pourquoi nous sommes fiers de nous associer avec l’Université d’Ottawa pour commencer à remédier à cette lacune.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La communauté juridique fransaskoise se réjouit de prendre part à cette formidable initiative. «Nous sommes enthousiastes d’aider les étudiantes et étudiants inscrits au CCLF à trouver des mentors ainsi que d’excellents stages en Saskatchewan», affirme Francis Poulin, président de l’Association des juristes d’expression française de la Saskatchewan (AJEFS).

Pour bien de futurs juristes, le CCLF va être la première étape vers la poursuite d’une carrière enrichissante en droit et la possibilité de servir une clientèle dans les deux langues officielles.

Le Certificat de common law en français de l’Université d’Ottawa est le premier du genre au Canada. Et l’Université de la Saskatchewan devient la première institution partenaire à offrir ce nouveau certificat, et ce, à compter de l’automne 2016.

Le CCLF offre aux étudiants ayant des habiletés en français l’occasion unique d’obtenir un Certificat de common law en français de l’Université d’Ottawa à l’issue de leurs trois ans d’études dans le cadre du programme de J.D. à l’Université de la Saskatchewan.

Le programme va permettre à des étudiants en droit d’acquérir des compétences en matière de rédaction et de plaidoirie en français, ainsi qu’une compréhension approfondie des importants enjeux entourant les droits linguistiques au Canada.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les étudiants vont effectuer un échange à Ottawa et participer à un concours de plaidoirie (tribunal-école) opposant des équipes provenant de partout au Canada. Ils seront en outre jumelés avec des mentors de la profession juridique et auront la possibilité d’effectuer un stage auprès de cabinets juridiques, d’organisations et de juristes du gouvernement qui œuvrent en français.

Une institution postsecondaire du Sud de l’Ontario deviendra-t-elle la deuxième institution partenaire à offrir ce nouveau certificat?

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur