Fondation du scoutisme

Il y a 100 ans

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le mot scoutisme vient de l’anglais scout, qui lui même est issu du vieux français escoute, signifiant éclaireur. Le scoutisme célèbre cette année son centenaire.

C’est le 29 juillet 1907 que Robert Baden-Powell, membre de l’armée britannique, organise un camp de quinze jours avec 24 garçons de différentes classes sociales. Il y teste ses idées d’éducation par le jeu, d’indépendance et de confiance. À la suite de ce camp, on lui demande d’écrire un guide pour la jeunesse. Baden-Powell publie alors Scouting for boys ou Éclaireurs.

La même année (1907), une troupe de Scouts voit le jour en Belgique, puis au Canada, aux États-Unis et en Inde en 1909. Durant cette année 1909, la sœur aînée de Baden-Powell, Agnès, aide à fonder les Girl-Scouts, pendant féminin des Boy-Scouts. Plus tard; on les appellera les Guides.

En 1910, le mouvement scout se répand en Allemagne et au Kenya, puis en France et en Thaïlande en 1911. Les Scouts français sont appelés éclaireurs au début, mais ce terme est maintenant réservé aux jeunes de 12 à 17 ans. En effet, vers 1910, Baden-Powell créé trois classes d’âge pour les scouts : les Louveteaux (8-11 ans), les Éclaireurs (12-17 ans) et les Routiers (17 ans et plus).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Au Canada, les Scouts sont regroupés selon quatre classes d’âge: les Castors (7 à 8 ans), les Louveteaux (9 à 11 ans), les Éclaireurs (12 à 14 ans) et les Pionniers (15 à 17 ans). Les Guides se répartissent en trois groupes: les Hirondelles (7 à 8 ans), les Exploratrices (9 à 11 ans) et les Intrépides (12 à 14 ans).

Tout Scout doit mettre en pratique des principes ou maximes qui se concrétisent pleinement une fois rendu au niveau Éclaireur. À titre d’exemples, le Castor doit jouer avec et comme les autres; le Louveteau doit faire plaisir à quelqu’un chaque jour, il doit aussi garder les yeux et les oreilles grand ouverts; l’Éclaireur doit combattre pour la justice, partager avec tous et protéger la vie. La B.A. ou bonne action quotidienne est un moyen d’inculquer aux Scouts l’esprit de service.

Il y a aujourd’hui plus de 28 millions de Scouts recensés à travers le monde. Les pays qui en comptent le plus sont l’Indonésie (8 millions), les États-Unis (4,3 millions), l’Inde (2,4 millions), les Philippines (1,8 million) et la Thaïlande (1,2 million). Il y a plus de 130 000 Scouts au Canada.

À tous les quatre ans, on tient un Jamboree scout, c’est-à-dire un camp mondial qui regroupe des Scouts venant de tous les coins du globe. Le premier Jamboree a eu lieu en 1920, à Olympia (Royaume-Uni). Le Canada a accueilli le Jamboree à deux reprises, soit en 1955 à Niagara-on-the-Lake (Ontario) et en 1983 à Kananaskis City (Alberta) dans les montagnes Rocheuses. À l’occasion du centenaire du mouvement scout, c’est le Royaume-Uni qui sera l’hôte du Jamboree en 2007.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur