Fête du printemps au TSO avec Nagano, Lortie, Yo-Yo Ma, Davis

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les joyaux de la musique classique s’invitent tout au long du mois de mai au Roy Thomson hall: musique sacrée, découvertes instrumentales, solistes virtuoses, formation symphonique et célébration, le TSO nous convie à un festin printanier mettant en valeur l’amplitude de la musique classique et la richesse de ses couleurs.

Dès le 6 mai, Peter Oundjian dirigera l’Orchestre symphonique de Toronto, dans le Concerto pour violon de Félix Mendelssohn, interprété par le violoniste allemand Augustin Hadelich. Le jeune virtuose a connu un triomphe lors de ses débuts avec l’Orchestre symphonique de Winnipeg, en mars 2014, après une interprétation sublime de ce concerto, jouant chaque note avec délicatesse et une grande profondeur d’âme.

Après Mendelssohn, les cuivres de l’orchestre nous ferons voyager dans les vastes paysages sonores de la Symphonie no.7 d’Anton Bruckner, une œuvre grandiose qui a connu un authentique succès à l’époque de sa création en décembre 1884 à Leipzig, et qui a rapidement menée le compositeur, alors âgé de 60 ans, à la consécration internationale.

Également au programme ce soir-là, Treeship pour orchestre, une œuvre du compositeur du TSO Kevin Lau; une épopée sonore, inspirée entre autres, des films d’animation du réalisateur japonais Hayao Miyazaki (cofondateur du Studio Ghibli).

Moments mémorables

Pour souligner le 150e anniversaire de naissance du Finlandais Jean Sibelius, le TSO a invité l’Orchestre symphonique de Montréal et son directeur musical Kent Nagano, pour nous offrir la Symphonie no 2, œuvre de conception romantique, écrite en 1901 lors du séjour de Sibelius en Italie.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’OSM interprètera également Nocturne, une œuvre récente du réputé compositeur et chef d’orchestre montréalais, vivant en Allemagne, Samy Moussa.

Lors de ce concert – mercredi 13 mai, 20 h – nous entendrons le pianiste polonais Piotr Anderszewski, soliste invité de l’OSM, reconnu sur la scène internationale pour ses interprétations de la musique de Bach, Beethoven et Schumann. Anderszewski jouera le Concerto pour piano n ° 25 de Mozart.

On se souviendra que Nagano était venu diriger en janvier dernier de façon magistrale les musiciens de l’Orchestre Baroque Tafelmusik, lors d’une série de concerts à guichets fermés au Koerner Hall, immortalisant la Cinquième symphonie de Beethoven dans le cœur des Torontois, debout durant 20 minutes, pour saluer chaleureusement l’art infini du Maestro.

Symphonie inachevée

Le vendredi 15 mai à 19h30, on nous propose cette fois un concert appelé What Makes It Great?, avec le très populaire animateur et chef d’orchestre Rob Kapilow. Kapilow viendra présenter et diriger la célèbre symphonie inachevée du compositeur autrichien Franz Schubert. Il s’agit de la Symphonie no.8 en si mineur (1822), une œuvre qui suscite analyse et réflexion, car dans l’un des premiers passages de cette œuvre, le temps en quelque sorte s’arrête.

Kapilow nous expliquera la perception du temps qui conditionne la musique de Schubert dans ce chef-d’œuvre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

40 ans avec le TSO

Le mois de mai se termine avec faste et panache avec trois programmes extraordinaires, dirigés par le Maestro britannique Sir Andrew Davis, chef émérite du TSO (il a aussi été chef principal de l’orchestre dès 1975). Davis, dont la réputation s’est forgée au contact des plus grandes scènes lyriques, célèbre 40 ans d’amitié, de complicité et d’engagement avec les musiciens du TSO.

Ainsi, les 21, 22 et 23 mai, sous la direction de Sir Andrew Davis, on entendra le Requiem de Giuseppe Verdi, composée en 1874 à la mémoire du poète italien Alessandro Manzoni.

D’excellents solistes américains: la soprano Amber Wagner, la mezzo-soprano Jamie Barton, le ténor Frank Lopardo et le baryton-basse Eric Owen, uniront leurs voix à celles du Toronto Mendelssohn Choir pour interpréter cette œuvre sacrée, ardente, mettant en valeur l’élément du jugement dernier.

Louis Lortie

Les concerts des 27 et 28 mai mettront en vedette cette fois Louis Lortie, dans un programme musical éblouissant:
– le Concerto pour piano no.1 de Franz Liszt, grande figure romantique que le pianiste canadien joue avec poésie et intensité, comme s’il était habité par l’esprit de Liszt;
La Serenissima (inventions sur le thème de Claudio Monteverdi), une œuvre signée par Sir Andrew Davis lui-même;
Le corsaire, une ouverture d’Hector Berlioz composée à Nice en 1844;
– et Pictures at an Exhibition, une série de dix pièces pour piano du compositeur russe Modeste Moussorgski (1874), arrangée et transcrite pour orchestration symphonique par Maurice Ravel en 1922.

Choeur d’enfants

Et enfin le soir du 29 mai, Andrew Davis dirigera l’exceptionnel violoncelliste américain d’origine chinoise Yo-Yo Ma, un artiste à l’expression musicale expansive, nourrie par ses nombreux voyages et expériences aux quatre coins du monde.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Yo-Yo Ma partagera la scène avec le Toronto Children’s Chorus, fondé en 1978, à la demande de Davis.

Au programme de ce dernier concert printanier:
The Stolen Child pour orchestre et chœurs d’enfants, du jeune compositeur américain, Ed Frazier Davis, une œuvre commandée par le TSO/ Première mondiale;
– le Concerto pour violoncelle en mi mineur op. 85, du compositeur et chef d’orchestre anglais Edward Elgar (1857-1934), figure clé de la musique anglaise dite romantique du XIXe – début XXe siècle;
Les Planètes de Gustav Holst (1874-1934), compositeur anglais d’origine suédoise. Au moment de la création de l’œuvre, entre 1914 et 1916, Holst étudia avec passion l’astrologie, et c’est le caractère astrologique de chaque planète qui est exprimé dans la musique. Holst fut avec Edward Elgar, l’une des figures dominantes de la musique anglaise de la première moitié du 20e siècle.

Avec autant de rencontres et d’interprétations vibrantes, impossible de résister à ce grand festin musical printanier offert par le TSO… comme un grand bouquet de fleurs aux parfums fabuleusement envoûtants!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur