Faire du bénévolat en pyjama

Partagez
Tweetez
Envoyez

Envie de servir une bonne cause mais pas le temps – ou l’envie – de sortir de votre salon? Nationkoodo, un nouveau site de bénévolat en ligne, a la solution à votre problème. En quelques minutes, depuis votre ordinateur, vous pouvez désormais vous rendre utile à des milliers d’associations qui ne demandent que votre aide.

Le principe est simple: des organismes à but non lucratif postent des «défis» ou des «demandes» sur la plateforme de Nationkoodo auxquels les «microbénévoles» peuvent répondre sous forme de commentaires.

Cette forme de bénévolat consiste principalement à donner votre avis à des organisations en besoin de rétroaction, mais pas que: «les associations peuvent lancer des défis plus concrets, par exemple, donner un coup de frais à un site web ou créer un nouveau logo», explique Jennifer Roberston, responsable des communications chez Koodo.

Lancé en 2011 dans sa version anglophone, la plateforme de bénévolat rassemble aujourd’hui plus de 10 000 microbénévoles et 450 organismes anglophones. En mai, c’est la version francophone qui a fait son apparition, et qui compte pour le moment environ 200 bénévoles et 35 associations – un chiffre qui ne demande qu’à augmenter.

Le concept, venu des États-Unis, permet de pratiquer un bénévolat dans l’air du temps, qui devrait savoir attirer les nouvelles générations ultra connectées. «La création de ce site répond à une recherche de stratégie de responsabilité sociale d’entreprise de la part de Koodo», explique Jennifer Roberston.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Tout le monde peut participer à Nationkoodo, qu’il soit client de Koodo ou pas», précise Jennifer Roberston, «la plateforme est un organisme à but non lucratif, et Koodo n’a pas accès aux données de NationKoodo.» Pas de risque, donc, de voir votre boite mail spammée par des courriels publicitaires.

Mais concrètement, ça sert à quoi? «Participer à Koodonation permet à des associations locales, sans gros moyens, d’obtenir des avis, des conseils, de l’aide, sans avoir à passer par une entreprise de sondage professionnelle.» À Montréal, un refuge d’animaux a mis à profit la communauté KoodoNation pour améliorer sa stratégie de communication.

Ce «bénévolat 2.0» ne vient donc pas remplacer le bénévolat traditionnel, mais le compléter. Il permet aussi aux personnes occupées de faire une bonne action, même si leurs temps libre ne leur laissent que quelques minutes par jours. Le site fonctionne comme un forum, et chaque utilisateur a la possibilité de voir les apports des autres.

«C’est une belle opportunité de s’engager pour notre société et de rendre son temps sur internet utile», conclut Jennifer. Alors, à tous les accros des réseaux sociaux et du web, déconnectez de Facebook quelques minutes, et rendez-vous sur www.nationkoodo.com pour faire une bonne action. C’est votre karma qui vous remerciera!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur