Expositions, expérimentation et mentorat au Labo

Partagez
Tweetez
Envoyez

Expérimenter les jeux de lumière sur des sculptures de papier sérigraphié à la galerie Glendon, dialoguer avec des artistes sur l’art en milieu francophone, s’interroger sur la traduction artistique et linguistique à Toronto avec la communauté iranienne, voilà ce qu’on pourra découvrir en 2014/2015 grâce au Labo, centre d’arts médiatiques francophones, situé provisoirement dans le quartier Dundas et Bathurst.

Entre évènements artistiques et formations aux arts médiatiques, le programme s’avère très dense pour cette nouvelle année.

La grande nouveauté, c’est l’obtention d’une subvention de la fondation Trillium de Toronto, nous confie la présidente Salomé Viguier-Mourlhon. «Grâce à cette subvention, on a un nouveau responsable technique et on a pu acheter du nouveau matériel. Cela nous permet de proposer plus d’ateliers autour de l’art numérique.»

En effet, cette année ils proposeront des «soirées bidouilles», ouvertes à tous qui permettront de découvrir de nouvelles techniques de création en art numériques. Mais pas que: ils recommenceront aussi, le programme de mentorat soutenant les artistes émergents francophones. Six artistes émergents pourront alors présenter leur travail à deux mentors, Thom Sokolosky et Andréa Cohen-B, et bénéficier de leur expertise.

De plus, des soirées «membre du mois», gratuites, ouvertes au public, sont encore prévues cette année. Un des membres professionnels du Labo est alors à l’honneur et présente le travail de son choix.

Le Labo tiendra diverses conférences et ateliers de formations pour assurer la formation continue des artistes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Labo organise aussi des évènements plus importants en partenariat avec des artistes extérieurs. On pourra alors découvrir, l’exposition de Philippe Blanchard, Lumière concrète, du 21 octobre au 22 novembre à la galerie Glendon, qui expérimente les jeux de lumière sur des sculptures de papier sérigraphie.

Un rendez-vous artistique «Français-Farsi», le 9 octobre, propose une collaboration avec des artistes iraniens qui présenteront deux œuvres sur les enjeux de la traduction farsi, suivie d’une conversation en français/frasi/anglais sur les enjeux de la traduction dans l’art.

Puis, le Cabinet de curiosités, le 19 novembre, est une soirée ouverte au public où les artistes du Labo présenteront leurs œuvres inédites. Cela a pour but de mettre en avant la richesse et la diversité des arts contemporains franco-ontariens.

L’association compte en effet une trentaine d’artistes-membres qui proposent des créations toujours plus originales et innovantes.

Lors de la soirée de dévoilement de cette programmation, jeudi dernier, on a pu avoir un avant-goût de leur travail par un concept particulier: 7 artistes du Labo présentaient leurs travaux en 3 minutes (chronométrées) chacun. Qualité et l’originalité était au rendez-vous, ce qui nous a laissés impatiens de découvrir ce qu’ils nous ont concocté pour cette nouvelle année.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur