Exploitation pétrolière dans les trois océans: pas si vite

Plateforme de forage près de l'île Santa Catalina, en Californie. (Photo: arbyreed / Flickr)


13 janvier 2018 à 8h00

Le gouvernement Trump a réouvert la semaine dernière à l’exploitation pétrolière et gazière la majeure partie des eaux de l’Atlantique, du Pacifique et de l’Arctique qui sont riveraines des États-Unis. Mais que ces régions soient soudainement ouvertes à l’exploitation ne veut pas dire qu’il y aura exploitation.

C’est «la plus grande expansion de permis d’exploitation pétrolière et gazière maritime jamais proposée par le gouvernement fédéral», ont rapidement résumé les médias. Et des environnementalistes promettent déjà de s’y opposer, par la voie des tribunaux.

Même des gouverneurs républicains, en particulier sur la côte Est, ont réagi négativement à l’arrivée éventuelle de nouvelles plateformes de forage dans leur arrière-cour.

Or, de telles oppositions, politiques ou judiciaires, pourraient signifier des retards, voire des blocages, pour ceux qui auront acheté des permis d’exploitation entre 2019 et 2024.

Et encore faut-il qu’ils veuillent vraiment utiliser les permis qu’ils auront achetés: le prix très bas auquel se maintient le baril de pétrole rend pour l’instant tout nouveau forage en mer trop coûteux pour être rentable. C’est encore plus vrai là où il faudrait construire à partir de zéro des infrastructures, des ports jusqu’aux plateformes en passant par de nouvelles routes, dans le cas de l’Arctique.

Et c’est encore plus vrai si on parle de régions, dans l’Atlantique, où il faudra d’abord dépenser quelques milliards rien qu’en exploration — puisqu’on ignore pour l’instant où il faudrait exactement forer.

Au 20e siècle, rien de tout cela ne rebutait les multinationales du pétrole, qui s’étaient habituées à des investissements à long terme: il pouvait s’écouler plus de 10 ans entre le début des travaux et les premiers profits.

Mais au 21e siècle, alors que de plus en plus de gouvernements tentent de réduire leur dépendance au pétrole, il est plus difficile pour ces compagnies de prévoir à quoi ressembleront les marchés et les politiques environnementales dans 10 ans…

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Suer pour rester en santé

santé
Recherche et activité physique : un demi-siècle de médecine préventive
En lire plus...

La schizophrénie du placenta

On savait déjà que les sources de la schizophrénie étaient en partie génétiques. Et une hypothèse veut depuis longtemps que des complications pendant la...
En lire plus...

16 juin 2018 à 7h00

High Park, un espace de verdure au cœur de la ville

High Park
Toronto est une ville bruyante et animée. Mais ne la jugez pas trop vite. Il est possible d’y trouver de vrai trou de verdure...
En lire plus...

15 juin 2018 à 17h00

Un pavillon des saveurs francophones à la FrancoFEST de Hamilton

FrancoFEST Hamilton
Le Couleur, Céleste Lévis, Jacobus, Claude Bégin, Jamie Adkins...
En lire plus...

15 juin 2018 à 15h00

ANIMATRICE, ANIMATEUR CULTUREL

Mon Avenir - AFFICHAGE INTERNE ET EXTERNE ANIMATRICE, ANIMATEUR CULTUREL École secondaire catholique Jean-Vanier, Welland Poste syndiqué permanent à temps plein (1,0) – 10 mois par année CONCOURS 19-AC-01 Le Conseil scolaire...
En lire plus...

Services dans le quartier de Malton

Acces employment - The Learning in Our Neighbourhood (LION) program, focuses on strengthening families by connecting neighbours to each other and their community. By knowing their neighbours and their neighbourhood, children and...
En lire plus...

Une pièce touchante autour de la pole dance

Sara
Sara, de Magalie Bazinet, au Red Sandcastle du 20 au 23 juin
En lire plus...

15 juin 2018 à 9h00

Faire le ménage, aussi dangereux que de fumer

nettoyeurs
L'équivalent d'un paquet par jour pendant 20 ans chez les femmes de ménage
En lire plus...

Détox : faut-il interdire le mot dans la publicité ?

En Grande-Bretagne, l’organisme en charge de réglementer la publicité a décrété en mai qu’une compagnie n’avait pas le droit d’utiliser le mot « détox...
En lire plus...

15 juin 2018 à 7h00

L’équipe de nouvelles #ONFR perd trois de six journalistes

Suppression postes tfo
Dans une 3e ronde de compressions depuis 2016, le Groupe Média TFO aurait éliminé 37 postes au sein de ses services phares : le magazine 24.7, le...
En lire plus...

14 juin 2018 à 17h40

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur