Espadrilles et sacs en coton d’Haïti pour un approvisionnement durable

Smallholder Farmers Alliance et Timberland

Fermier producteur de coton, Haïti
Fermier producteur de coton, Haïti. Photos: SFA.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis ce mois de mai, l’entreprise Timberland, spécialisée dans la vente de vêtements et chaussures de plein air, propose une toute nouvelle collection d’espadrilles et de sacs confectionnés avec du coton originaire d’Haïti.

Producteur de coton, Haïti
Fermier dans les champs, Haïti.

Un choix possible grâce au partenariat entre Timberland et la Smallholder Farmers Alliance (SFA) visant à créer une nouvelle chaîne d’approvisionnement durable baptisée Community Cotton au profit des producteurs haïtiens cultivant le coton de manière responsable.

«La pratique agroforestière haïtienne contribue à planter des arbres, permettant d’augmenter la productivité agricole et ainsi d’appuyer l’économie locale durable», précise Hugh Locke, président de la SFA.

«Timberland a commencé à parrainer la Smallholder Farmers Alliance pour planter des arbres en 2010. À ce jour, la SFA a planté près de huit millions d’arbres en Haïti.»

Timote Georges, directeur de la SFA, et Hugh Locke.
Producteurs de coton. Haïti.
Fermière, Haïti
Fermière, Haïti.

Un monde plus vert en Haïti

Cet engagement social à l’échelle internationale contribue à faire progresser les trois priorités de Timberland: créer de meilleurs produits, des communautés plus fortes et un monde plus vert.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’initiative Community Cotton survient à un moment où Haïti se retrouve encore confrontée à de graves défis sécuritaires.

Fermier, Haiti
Fermiers, Haïti

Dans le but de soutenir les producteurs haïtiens en ces temps incertains, la SFA convie les consommateurs à la recherche d’espadrilles pour femmes et pour hommes, avec un sac fourre-tout, vendus par Timberland, fabriqués avec le coton d’Haïti.

Ce projet commercial responsable, garant du développement local, implique la collaboration de 6000 producteurs haïtiens œuvrant auprès de 3000 fermes réparties à travers le pays: Terre des Nègres, Gonaïves, St. Michel de l’Attalaye, Sarrasin, Médor, Léger, Laborde.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Activisme écologiste

Hugh Locke, originaire de la Saskatchewan, ayant vécu en Ontario, est présentement basé en banlieue de New York. Il mène sa vie entre NY et Haïti depuis de nombreuses années.

Actuellement en pause-voyage forcée en raison de la pandémie, Locke planifie de retourner en Haïti dès que possible.

The Haiti Experiment a été publié en 2012.
Le livre de Hugh Locke

Ayant régulièrement séjourné en terre haïtienne, Hugh Locke a publié le livre The Haitian Experiment en 2012 où il retrace les racines de la perte de puissance économique d’Haïti aux événements clés de son histoire.

L’auteur offre un portrait révélateur et irrévérencieux du fonctionnement interne de l’agro-industrie mondiale et de l’aide étrangère.

«Je m’intéresse à l’écologie depuis l’époque de mes études universitaires où j’ai eu le privilège de rencontrer le forestier, écrivain et militant écologiste britannique Richard St. Barbe Baker qui est devenu mon mentor.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Richard St. Barbe Baker, militant écologiste
Richard St. Barbe Baker

La biographie de Richard St. Barbe Baker, Man of the Trees, a été publiée en 2018. Hugh Locke est le fiduciaire littéraire de la succession de Richard St. Barbe Baker.

Locke a participé à la biographie écrite par un compatriote de la Saskatchewan, Paul Hanley; ses archives, la Baker Collection, sont conservées à l’Université de la Saskatchewan, à Saskatoon.

 

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur