Entente linguistique avec les Jeux Panam

Partagez
Tweetez
Envoyez

François Boileau, le commissaire aux services en français de l’Ontario, a rejoint Graham Fraser, commissaire aux langues officielles du Canada, au Club canadien de Toronto mercredi dernier, pour signer un protocole d’entente avec le directeur général du Comité organisateur des Jeux panaméricains et parapanaméricains, Saäd Rafi, garantissant la présence du français dans cette manifestation sportive et culturelle d’envergure et trilingue, qui se déroulera à Toronto et dans toute la péninsule l’été prochain.

«Comme l’année 2015 marquera le 400e anniversaire de la présence francophone en Ontario, il sera important de faire valoir notre héritage francophone et de le célébrer», a mentionné François Boileau.

L’enjeu est de taille puisque les Jeux panaméricains de Toronto représenteront le double de l’ampleur des Jeux olympiques d’hiver de Vancouver en 2010.
Ce protocole d’entente devrait simplifier et accélérer le processus de dépôt de plaintes, ont assuré les signataires de l’entente.

Une seule plainte sera suffisante pour rejoindre les paliers de gouvernement fédéral et provincial. Les organisateurs des Jeux n’auront qu’un seul rapport à fournir au lieu de deux.

Cet accord (conclu après six mois de pourparlers) devrait garantir aussi une démarche «proactive» pour prévenir plutôt que guérir. On ne veut pas revivre la gifle linguistique de la cérémonie d’ouverture unilingue de Vancouver en 2010.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un forum francophone est en place depuis l’été 2011, composé de 15 résidents ontariens, a précisé Louise Gauvreau, gestionnaire principale pour les langues officielles de TO2015. Par la suite, le comité organisateur a mis sur pied un comité des langues officielles.

«Nous sommes impliqués dans tous les secteurs de la communauté», a expliqué Louise Gauvreau, «et nous faisons en sorte que, par exemple, le festival Arts et culture aura une bonne représentation des francophones».

Que pour les cérémonies d’ouverture, elle assura avoir parlé au Cirque du Soleil, «non pas une fois, mais plusieurs fois, de la spécificité des Franco-Ontariens et de celle des francophones à travers le pays».

«La même chose avec B5C qui va conclure la cérémonie des Jeux panaméricains, l’ouverture et la clôture des Jeux parapanaméricains», a souligné Louise Gauvreau en ajoutant que Sports Canada a également apporté son soutien pour que l’entente linguistique soit bien implantée dans l’ensemble de l’organisme TO2015.

Par contre, ces Jeux panaméricains seront trilingues, ce qui va compliquer la tâche et fait déjà grincer les dents. Une Torontoise mercredi a rappelé vigoureusement aux deux commissaires et au directeur général que certains francophones ont été écartés, selon elle, de certains emplois au sein des Jeux panaméricains, car ils ne parlaient pas espagnol.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur