Engouement pour le vélo au Collège français

Partagez
Tweetez
Envoyez

Xavier Lambert, directeur du Collège français, a décidé d’encourager les élèves a venir à l’école en vélo vendredi 5 juin. Cette initiative s’inscrit dans le Mois du vélo et la semaine «Bike to Work» à Toronto.

Mais surtout, le directeur a remarqué que le nombre d’élèves venant en vélo au Collège avait augmenté. De plus, «on parle de respect de l’environnement avec les élèves mais si on ne fait pas d’action concrète cela n’a pas de sens», estime Xavier Lambert.

Le vélo, dangereux?

Quand on l’interroge sur la sécurité d’une telle initiative, il affirme que les élèves qui viennent en vélo se sentent déjà à l’aise et sont des habitués.

«Il y a des dangers, mais il y a des risques inhérents à tous les transports, tout est une question d’éducation et d’habitude».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le vrai problème que semble rencontrer le directeur du Collège est le nombre d’élèves ne portant pas le casque ou mal. «On doit leur apprendre à mettre le casque, et l’année prochaine je pense mettre en place un cours pour savoir comment faire du vélo en ville, partager l’espace avec les voitures et avoir un comportement qui évite le danger».

Quant aux élèves, ils semblent déjà habitués à circuler en ville. Madeleine trouve le vélo parfois dangereux à cause des automobilistes qui ne font pas assez attention aux cyclistes, mais Manon affirme le contraire: «non ce n’est pas dangereux, il faut savoir où passer et quelle route emprunter».

Une solution face aux retards

Pour Xavier Lambert le vélo pourrait aussi réduire les retards fréquents. «Les élèves viennent souvent en TTC, or il y a de nombreux retards, avec le vélo on n’est pas bloqué dans la circulation, de plus nous sommes un école urbaine où la plupart des élèves n’habitent pas loin donc il est tout à fait réaliste de venir en vélo.»

Les élèves qui se sont rendu à l’école en vélo vendredi dernier ont gagné, au tirage au sort, des lumières et des sonnettes, et une gentille remontrance pour ceux qui ne portait pas de casque.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur