Emportiérer un cycliste coûtera 365$ et trois points

Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis 1er septembre, des peines plus sévères pour la conduite inattentive sont en vigueur, de même que de nouvelles règles visant à protéger les cyclistes, les opérateurs de dépanneuses et les enfants qui voyagent en autobus scolaires.

Les sanctions pour conduite inattentive comprendront une amende rehaussée à 490$ et trois points d’inaptitude, sur condamnation.

L’emportiérage des cyclistes entraînera une amende rehaussée à 365$ et trois points d’inaptitude, sur condamnation.

Les nouvelles règles exigeront également des automobilistes qu’ils laissent une distance d’un mètre si possible lors du dépassement des cyclistes. Sinon, ils peuvent faire face à une amende de 110$ et deux points d’inaptitude.

Les cyclistes dont les vélos ne sont pas dotés des feux et des réflecteurs réglementaires peuvent faire face à une amende rehaussée à 110$. Un vélo doit être doté d’un feu avant blanc et d’un feu arrière rouge ou d’un réflecteur, si son usager roule au cours de la période entre une demi-heure avant le coucher du soleil et une demi-heure après le lever du soleil, et d’une bande réfléchissante blanche sur la fourche avant et rouge sur la fourche arrière.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On estime que 1,2 million d’Ontariens font du vélo sur une base quotidienne.

Les conducteurs doivent maintenant laisser une distance de dépassement sécuritaire entre eux et les dépanneuses arrêtés pour assistance au bord de la route. À défaut de ralentir et de changer de voie pour une dépanneuse peut entraîner une amende de 490$.

Les automobilistes qui font défaut d’arrêter pour un autobus scolaire peuvent se voir infliger une amende pouvant atteindre 2000$ et six points d’inaptitude, pour une première condamnation.

Si les tendances actuelles en matière d’accidents se poursuivent, les décès dus à la distraction au volant vont dépasser ceux de l’alcool au volant en 2016.

La recherche indique qu’un conducteur qui utilise un téléphone cellulaire au volant est quatre fois plus susceptible d’être impliqué dans un accident.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur