Emplois bilingues? Passez au Salon…

Partagez
Tweetez
Envoyez

Être bilingue au Canada ce n’est pas très original. On frôle le lieu commun. C’est pourquoi Francophonie Canada, une agence basée à Toronto, organise des Salons bilingues de l’emploi pour trouver du boulot et mettre à profit ses qualités de langues et de bilinguisme.

C’est tout bête, mais il fallait y penser dans ce pays où l’anglais cohabite avec le français.

Le salon à Toronto

Nouveaux arrivants à Toronto? À la recherche d’une carrière? Pvtistes? Si vous cherchiez un emploi, ce vendredi 7 mars était le moment idéal pour se remuer.

L’Hôtel One de la rue King accueillait le Salon bilingue de Toronto. Francophonie Canada remet ça le 11 mars à Markham, le 13 à Ottawa, le 14 à Mississauga et le 20 à Hamilton.

Plus de 2000 offres d’emplois, stages et alternances ont été proposés. Quelques centaines de personnes se sont déplacées, munies de CV et lettres de motivation pour rencontrer des professionnels issus de nombreux secteurs.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Fadwa, une étudiante en fin d’étude rencontrée au Salon, était motivée et déterminée: «Je vais graduer en juin et je suis ici pour trouver du travail!»

Les exposants

Toutes sortes d’entreprises s’étaient déplacées pour l’occasion: Teleperformance, Altis HR, Canadore, CI Investments, Postes Canada, Sun Life Financial, Axis Communications… Tous avaient des emplois à proposer et accueillaient un par un les candidats.

«On est ici pour recruter des gens pour d’autres entreprises», explique Shannon McGee consultante pour Altis HR. «Nos clients sont des entrepreneurs qui ont besoin d’un personnel bilingue. On était là l’an dernier, et ça a été une merveilleuse expérience, c’est pour ça qu’on revient. C’est une bonne opportunité pour rencontrer les personnes et avoir une première approche avec les candidats».

Toutes sortes d’entreprises, toutes sortes d’emplois, mais pas que: parmi tous ces stands où s’amoncelait une pile de CV, on pouvait aussi trouver des offres de cours d’anglais.

Laurie Siviter, représentante du collège Canadore: «On offre des cours d’anglais spécifiques pour l’industrie minière. On ne propose pas d’emploi, on est là pour promouvoir ces classes d’entrainements à la langue anglaise pour les immigrants. C’est la deuxième fois qu’on vient. Le collège Canadore est à North Bay. Notre programme est disponible en ligne. Donc il y a une bonne demande.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Qualité?

Le Salon Bilingue du Canada est un gage de recrutement de qualité pour les entreprises présentes. Susan Bowman représentante de l’entreprise Teleperformance: «On recherche du personnel bilingue. On était déjà là l’an dernier et ça, c’est très bien passé, c’est pour ça qu’on a décidé de renouveler la chose. On recherche des gens bilingues parce que nos clients en font la demande. C’est très efficace ce genre de salon et il y a toujours beaucoup de très bons candidats à celui-ci.»

En revanche du côté des demandeurs d’emploi, ce n’est pas toujours très convaincant.

Certaines des candidates comme Assia, une étudiante à la recherche d’un stage, se voient un peu déçues: «Je cherche un stage à faire avant de valider mon diplôme. Et là, honnêtement, pour moi, il n’y a pas vraiment d’offre de stage, donc ça n’a pas été super concluant. Sinon il y a des trucs intéressants, mais il faut être dans le domaine des affaires et de la finance. Il y a énormément d’entreprises relatives à ce secteur. Moi je suis dans le domaine de la diplomatie et de l’immigration et je n’ai pas trop vu des choses par rapport à ça.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur