Émouvante rencontre sur la banquise


31 mars 2009 à 15h15

Prenez une pause au cœur de l’hiver et venez vivre une expérience insulaire unique! Chaque année, durant les deux premières semaines de mars, les phoques du Groenland, infatigables nomades des mers, viennent donner naissance à leur petit sur la banquise entourant les côtes des Îles de la Madeleine. Cette immensité blanche vient alors se pigmenter de plusieurs milliers de tâches noires, offrant un contraste saisissant avec cette mer de glace étincelante. Un spectacle unique d’une rare beauté auquel les Îles de la Madeleine vous invitent à assister.

Chaudement couverts et accompagnés d’un guide, vous prenez un hélicoptère pour vous rendre vers l’endroit le plus propice à votre rencontre magique. Vous survolez ainsi des étendues d’un blanc immaculé avant de vous poser au cœur d’une colonie de quelques milliers de phoques. Chaussés de crampons et parés d’un bâton pour vous assurer de la solidité de la glace, vous progressez alors dans un univers de paix et d’harmonie qui vous plonge dans une autre dimension. Un monde que peu d’humains ont le privilège d’arpenter.

Plus d’agitation, de relief ou de repères d’espace en trois dimensions. Ici, tout est blanc (ciel, mer, terre et mammifères) et pur: l’air vivifiant est cristallin et vide de tout parfum. Seuls les échanges sonores entre mères et petits vous rappelleront que vous êtes sur une terre habitée.

Les mères mettent bas de petites boules de poils de 11 kg dont le duvet est encore jaune du liquide amniotique dans lequel ils ont été pendant neuf mois. On les appelle les petits jaunes. Il n’est pas facile alors de s’en approcher, tant les mères restent protectrices.

Dans les deux à trois jours qui suivent leur naissance, les bébés vont perdre leur pelage blanc au profit d’une épaisse fourrure blanche qui leur vaudra leur nom de blanchons. Leur camouflage sur la banquise est parfait, si ce n’est leurs grands yeux noirs qui trahissent leur présence. Pendant une dizaine de jours les blanchons se nourriront du lait très riche de leur mère, gagnant ainsi deux kilos par jour. Pendant cette période, il n’est pas rare que les mères laissent leur petit pour aller se nourrir dans la mer.

Il vous sera alors tout à fait possible de prendre dans vos bras l’un de ces petits loups de mer et de plonger vos yeux dans le velours des leurs. Confiants, sociables et attachants, les blanchons se laissent volontiers caresser et observer. Vous toucherez là à un rare moment d’émotion. Au bout d’une quinzaine de jours, les mères sèvrent leur petit (qui pèse à présent près de 36 kg) et partent s’accoupler un peu plus loin. Le jeune phoque apprendra alors à se débrouiller tout seul, vivant un temps sur ses réserves de graisse (plus de 50% de matières grasses au sevrage) avant de commencer son apprentissage de chasseur marin. Il commencera alors à perdre son pelage blanc, laissant voir une fourrure rase mouchetée de noir qui virera bientôt au gris-argenté lorsqu’il atteindra un an. Une toison qui sera mieux adaptée à son environnement marin. On l’appellera alors le Brasseur (ou Beater en anglais) en raison de son manque d’agilité lors de ses premières plongées.

Arrivées à l’âge de 5 ans, les femelles peuvent commencer à se reproduire, alors que les mâles doivent attendre l’âge de sept ans pour procréer. D’une durée de vie estimée à 30 ans au maximum s’il ne meurt pas de froid ou de chasse auparavant, le phoque adulte pèse 130kg et parcourra les mers infatigablement selon une route bien déterminée Nord-Sud-Nord et un rythme biologique qui lui est propre.

La chance et l’expérience de les rencontrer restent uniques. Celles de les observer évoluer dans l’eau sous la glace, un moment de grâce et de poésie que l’on gardera longtemps en mémoire.= Une expérience émouvante et incroyable que vous pourriez compléter avec une nuit en yourte (vaste tente mongole) pour vous immerger davantage encore dans le silence minéral et la beauté naturelle de ce bel archipel; une randonnée en raquette; ou mieux encore une sortie en kayak pour glisser silencieusement le long des falaises rouges de cette côte déchiquetée et admirer les sculptures de glaces cristallines tout autour de vous.

L’Auberge du Château Madelinot(d’où partent les hélicoptères pour l’observation des blanchons sur la banquise) offre – en partenariat avec la sympathique équipe Vert et mer – un forfait de plusieurs jours vous permettant de réaliser votre rêve d’une rencontre avec les loups de mer et de découvrir la splendeur des Îles de la Madeleine sous la neige avec toute une gamme d’activités et de visites. Une échappée superbe et spectaculaire dans un monde de glace près de chez vous.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Quiz : Droits de l’homme

Testez vos connaissances sur les droits de l'homme.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 7h00

Les manifs n’ont pas empêché l’adoption de la loi 57

1er décembre 2018
La mobilisation franco-ontarienne n’a pas ému le gouvernement conservateur de l’Ontario, qui a fait adopter, jeudi, sa loi 57.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h05

La musique afro s’affirme au gala Kilimandjaro

musique afro
Le gala bilingue des Kilimandjaro Music Award, qui en était à sa 3e édition, a déroulé le tapis rouge pour les artistes de la...
En lire plus...

7 décembre 2018 à 13h00

Plusieurs politiciens québécois appuient la résistance franco-ontarienne

1er décembre 2018
Une délégation de parlementaires québécois est venue appuyer les revendications franco-ontariennes le 1er décembre.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 11h00

On passe de 2 à 7 fois plus de temps sur nos téléphones qu’on le pense

asiatique
Les «auto-évaluations» du temps passé sur nos téléphones contrastent grandement avec celles de l'appareil.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 9h00

Des Dénisoviens au Tibet?

Les premiers humains arrivés sur les hauts plateaux du Tibet étaient peut-être des Dénisoviens, ces mystérieux cousins dont on sait encore peu de choses.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 7h00

Les Red Wings gâchent le retour de William Nylander

La partie de lundi soir marquait le retour dans la formation torontoise de l'attaquant William Nylander.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 23h26

ARTmonie contre les stéréotypes de genre

Viamonde
Des élèves des écoles Micheline-Saint-Cyr, de Toronto, et De-Lamothe-Cadillac, de Windsor, ont remporté le concours ARTmonie dans les écoles du Conseil scolaire Viamonde.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 17h00

Université et commissariat: il faut une protection constitutionnelle

Le temps est venu d’enchâsser dans la Constitution du Canada des droits linguistiques pour la population de l’Ontario.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 15h00

Immersion dans l’Université de Toronto, dans le top 25 mondial

U of T
Plus grande université du Canada, l'Université de Toronto est une institution de prestige reconnue dans le monde entier.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 13h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur