Emmanuelle Meyer comprend les gens qui viennent de loin

Agente immobilière à Oakville


19 mai 2015 à 10h04

Agente immobilière, Emmanuelle Meyer attire une grande clientèle francophone dans la région de Halton.
Emmanuelle Meyer a vécu dans plusieurs pays d’Europe, tels que la Suisse et la France. Elle y a commencé sa carrière dans l’immobilier avant de venir s’installer au Canada.

Son succès peut s’expliquer par plusieurs facteurs, un des plus importants est sans contredit le fait qu’elle soit francophone. En effet, elle confirme que sa capacité à comprendre le français lui permet de se «placer différemment face à la compétition» et «d’avoir un avantage».

Un «certain nombre de francophones» font affaire avec elle justement parce qu’elle a la possibilité de leur offrir des services en français.

Il est vrai qu’il est rare que les Franco-Ontariens réclament des services en français et, selon Mme Meyer, ça ne devrait pas être ainsi. C’est pour cela qu’elle rend le plus visible possible le fait qu’elle puisse fournir des services autant en anglais qu’en français.

«En arrivant à Oakville, j’ai eu l’impression qu’on n’avait pas une communauté francophone à nous», souligne-t-elle. «Les gens ne comprennent souvent pas l’importance de promouvoir les services en français. J’aurais bien aimé moi, quand je suis arrivée au pays, qu’on me dise où je pouvais trouver un médecin, un vétérinaire ou même un agent immobilier francophone.»

Selon Emmanuelle Meyer, ne pas promouvoir les services en français en Ontario et plus précisément dans sa région, c’est «la meilleure façon de faire mourir notre francophonie».

Ayant déménagé souvent dans sa vie et ayant vécu dans divers pays différents, Emmanuelle Meyer a la capacité de mieux comprendre ses clients venant d’autres pays.

«J’ai un certain nombre de clients francophones, mais j’ai également un grand nombre de clients qui viennent d’ailleurs: du Brésil, de Turquie, de l’Équateur… mais ils ont tous un trait commun: ils ont tous la connaissance de ce qu’est un ‘big move’, un ‘grand changement’, car quand tu changes de pays, tu dois tout recommencer».

Mme Meyer considère que cela lui permet de «créer des liens de confiance et de compréhension» avec ses clients.
Elle décrit les conditions du marché à Halton comme étant en baisse quant au nombre de transactions mais en hausse pour le prix des maisons détachées et semi-détachées. Dans la région de Halton, le prix moyen d’une maison serait environ 94% plus haut qu’il y à 10 ans, soit environ 300 000 $ de plus en moyenne. La croissance est surtout visible à Burlington et à Oakville.

Au final: des services en français, une compréhension de ce qu’est un «grand déménagement», une vaste connaissance du marché immobilier de Halton et l’envie d’une «relation amicale avec les clients tout en offrant un service complet du début jusqu’à la fin»: voilà ce qui décrit le mieux l’agente immobilière Emmanuelle Meyer.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’identité linguistique canadienne sur les bords de la Tamise

colloque
Parmi les universitaires britanniques spécialistes du Canada, une quinzaine pourraient se dire «québécistes».
En lire plus...

25 septembre 2018 à 7h00

Le Club Richelieu Toronto honore Denis Rioux

Club Richelieu Toronto
Ce dimanche, le Club Richelieu de Toronto rendait hommage à Denis Rioux, désormais ex-président, et célébrait la passation des pouvoirs au nouveau président, Michel...
En lire plus...

24 septembre 2018 à 17h01

Anciens combattants : délais plus long pour les francophones et les femmes

Anciens combattants Canada
Lenteur à répondre aux demandes d’aide médicale des vétérans: 19 semaines pour les demandes en anglais, 52 pour le français!
En lire plus...

24 septembre 2018 à 15h00

CSI : Éléphants

Les braconniers opèrent surtout au Gabon, au Congo et en Tanzanie.
En lire plus...

24 septembre 2018 à 14h00

Proposez des candidatures au 10e Gala Trille Or

Adieu les prix masculin et féminin : le Trille Or «Artiste solo» récompensera le ou la meilleur.e artiste tous genres confondus
En lire plus...

24 septembre 2018 à 12h00

De bouche à oreille, de retour pour une deuxième saison

De bouche à oreille
Nouveauté: des rencontres informelles au Coq of the Walk
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h53

Blague franco-ontarienne

Demain, 25 septembre, sera la Journée des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes. Ce n’est pas un jour férié, comme la Fête nationale au Québec, mais...
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h23

Des sondes japonaise et américaine vont ramener de la poussière d’astéroïde

astéroïde
De la haute voltige: la semaine dernière, la sonde japonaise Hayabusa 2 s'est approchée de l’astéroïde Ryugu pour larguer deux mini-robots.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 13h00

Un trésor à découvrir au Musée des beaux-arts de Montréal

MBAM
Resplendissantes enluminures de livres d’heures au MBAM
En lire plus...

23 septembre 2018 à 11h00

Témoignage aussi déchirant que nécessaire

Jonas Gardell
Au début des années 1980, le sida est considéré comme la maladie des homos, la nouvelle peste, voire la punition de Dieu.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur