Elliot Lake: les secouristes pourront bientôt fouiller les décombres

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 13h12 HAE, le 25 juin 2012.

ELLIOT LAKE, Ont. – Des équipes de sauvetage redoublaient d’efforts, lundi, pour sécuriser la structure d’un centre commercial de l’Ontario afin d’amorcer la recherche de victimes.

Au moins deux personnes seraient coincées sous les gravats de béton du centre commercial Algo Centre à Elliot Lake, dans le nord de l’Ontario, dont une partie du toit s’est effondrée samedi après-midi. Le drame a fait un mort et au moins 22 blessés.

Les équipes d’urgence espéraient que le bruit des coups provenant des décombres signifie que les personnes prisonnières du centre commercial sont toujours en vie.

Une section du toit, qui sert aussi de stationnement aux clients et employés du centre commercial Algo, s’est affaissée samedi après-midi pour atterrir deux étages plus bas. L’effondrement a laissé un trou de 12 m par 24, et provoqué des pannes de courant ainsi qu’une fuite de gaz.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une source au fait du dossier a mentionné que les secouristes estiment qu’au moins trois personnes pourraient toujours être coincées, mais en vie, dans les décombres. Les autorités ignorent pour l’instant le bilan exact de l’accident, outre le décès déjà confirmé.

Le maire d’Elliot Lake, Rick Hamilton, a déclaré que l’opération était toujours considérée comme une «mission de sauvetage».

Tard dimanche soir, les policiers avaient mentionné qu’il y avait encore neuf noms sur leur liste de personnes portées disparues.

La Police provinciale de l’Ontario a indiqué que des images filmées dans les gravats montraient un pied et une main.

Le complexe de deux étages, érigé au début des années 80, a fait l’objet d’un examen structurel en mai qui s’est avéré satisfaisant, selon une source d’Eastwood Mall Inc., le propriétaire du centre commercial.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Des travaux étaient réalisés sur le toit de l’édifice avant l’affaissement, pour réparer des fuites, mais aucune «rénovation d’importance» n’y était effectuée, a ajouté la source.

Elliot Lake, «capitale de l’uranium», est située à environ 160km à l’ouest de Sudbury.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur