Écritures vagabondes… sans frontières

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le jeudi 18 octobre se tenait à l’Alliance française de Toronto le nouveau panel de dramaturges d’Écritures vagabondes pour une conférence sur l’écriture théâtrale et le rôle que joue un dramaturge dans la société.

En résidence dans notre ville pour quatre semaines, quatre auteurs de théâtre venus d’horizons aussi différents que la Syrie, le Liban, la Belgique et la France travaillent sur une pièce ayant pour thème le multiculturalisme. Leurs œuvres seront montées sur la scène du Théâtre Tarragon en 2008.

Tous pétris d’une culture et animés d’une passion très personnelle, ces auteurs nous ont livré avec bonheur et sans fausse pudeur leur plaisir et leur impératif d’écrire pour le théâtre: davantage qu’une nécessité, écrire pour le théâtre relève d’un engagement personnel poussé envers la société.

Poussé par le besoin de témoigner sur le monde dans lequel nous évoluons et surtout d’engager une audience dans une réflexion sur les bouleversements humains et les séismes de l’Histoire, l’auteur dramatique se doit de nous inciter à être attentifs et créatifs pour mieux nous ancrer dans le monde et y jouer un rôle conséquent. Responsabilité tout aussi passionnante que difficile qui s’exerce encore mieux si l’auteur s’expose régulièrement à des situations ou à des individus nourrissant son inspiration de manière originale, féconde ou documentée.

C’est en ce sens qu’œuvre avec conviction et créativité l’association Écritures vagabondes, que les mots de son président actuel, Mohammed Kacimi, ne sauraient mieux décrire: «Écritures Vagabondes vise à sensibiliser les auteurs dramatiques aux réalités politiques, sociales et culturelles des pays d’accueil en les mettant en relation avec leurs artistes, leurs écrivains et toutes les composantes de la société civile des pays concernés. Notre but est de regrouper des écrivains, dramaturges d’expression française pour se confronter à des régions sensibles du monde et à des cultures minoritaires ou menacées».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Créée en mai 2000 par Monique Blin (alors directrice du Festival international des francophonies en Limousin), Écritures vagabondes voit le jour après un séjour au Liban durant lequel Madame Blin et une dizaine d’écrivains d’horizons différents partent à la rencontre d’artistes et des habitants du pays et écrivent un texte inspiré de leur expérience pour rendre compte de la situation au Liban.

Les sensibilités et les origines différentes des dramaturges offrirent un prisme unique à ce témoignage «théâtral» qui convainquit Monique Blin de renouveler l’expérience en proposant régulièrement des voyages et des résidences d’artistes à de jeunes auteurs dramatiques qui les exposeraient à une réalité nouvelle et qui stimuleraient leur créativité tout autant que leur engagement d’artiste.

Depuis sa création, Écritures vagabondes a organisé des résidences au Togo, Mali, Maroc, Cameroun, Syrie, Belgique et au Canada. Elle propose aussi des chantiers qui permettent aux auteurs de travailler conjointement avec des metteurs en scènes et des comédiens à l’élaboration d’un texte collectif pour sa mise en lecture ou sa mise en scène. Écritures vagabondes offre également des lectures des textes ainsi écrits, une politique éditoriale (en partenariat avec Émile Lansman) pour la publication et la diffusion des œuvres des auteurs ayant participé aux résidences d’écriture, et des partenariats avec les endroits où chantiers et résidences ont eu lieu, afin de permettre un suivi dans les échanges artistiques et professionnels des participants à ces activités.

À l’heure où l’artiste se définit de plus en plus comme un témoin de son temps et comme le fer de lance d’un engagement social et politique individuel, on ne peut que se réjouir de l’existence d’une telle association et de manifestations littéraires comme celle que nous a offerte l’Alliance française de Toronto en collaboration avec le Consulat Général de France,  la Toronto French School, l’association Écritures Vagabondes, l’Organisation Internationale de la Francophonie, le Salon du Livre de Toronto, le Festival International des Auteurs / Harbourfront Centre, le Tarragon Theatre et l’Université de Toronto, donnant la part belle à la littérature.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur