Du persil pour nettoyer les reins? Voyons donc!

Boire beaucoup d’eau suffit largement à améliorer la santé rénale en plus de faciliter la digestion.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Selon la rumeur, boire une infusion à base de persil aiderait à nettoyer les reins et à assurer leur bon fonctionnement. Voyons ça…

Les reins agissent comme un filtre pour éliminer les déchets toxiques produits par notre corps et qui sont transportés par le sang. De plus, ils régulent la quantité d’eau dans l’organisme et produisent des hormones qui contribuent, entre autres, à contrôler la tension artérielle. Tout ceci fait consensus dans la communauté médicale.

Ce que les partisans du nettoyage des reins ajoutent à ces considérations, c’est que les toxines s’accumuleraient dans les reins, qui auraient donc besoin d’être nettoyés. Ces personnes avancent que certains aliments, boissons et régimes alimentaires peuvent désintoxiquer les reins et le corps.

Le dernier traitement proposé: l’infusion de persil.

Un grand nettoyage superflu

Au point de départ, il faut savoir qu’il n’existe aucune preuve convaincante que les programmes de désintoxication ou de nettoyage (aussi nommé «détoxification») éliminent les toxines du corps ou améliorent la santé. C’est ce que rappelle, entre autres, le National Center for Complementary and Integrative Health.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dans un état de la situation qui s’appuie sur diverses sources scientifiques crédibles, cette agence américaine précise que la plupart des gens peuvent garder leurs reins en santé en restant hydratés et en ayant une alimentation équilibrée et saine.

Certains aliments ou herbes proposés dans des programmes de détoxification peuvent cependant avoir des propriétés qui favorisent la santé rénale.

Et le persil?

Si l’on en croit les adeptes de phytothérapie, le persil serait bénéfique pour le système digestif et les reins. Il améliorerait la digestion en luttant contre les gaz intestinaux, les ballonnements et les nausées. Il aiderait à lutter contre les infections de la vessie et les calculs rénaux. Il augmenterait la production d’urine. Et il faciliterait l’évacuation des toxines présentes dans les inflammations.

En raison de ses composants en apiol et en myristicine, le persil aurait des propriétés diurétiques, soit d’augmenter le flux d’urine, ce qui pourrait aider le corps à éliminer les toxines ainsi que les pierres aux reins.

Or, ces prétentions sont peu appuyées par la littérature scientifique. Des études menées sur des rats ont montré que l’ingestion de persil peut réduire les blessures gastriques provoquées par le stress.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Par ailleurs, des rats auxquels on avait fait boire une solution aqueuse à base de graines de persil éliminaient un volume d’urine quotidien plus important que ceux qui ne buvaient que de l’eau.

Le problème, c’est que, comme chaque fois que des études n’ont été menées que sur des rats, les résultats sont difficilement transposables à l’humain. Ainsi, les preuves sont insuffisantes pour évaluer l’efficacité du persil pour contrer les infections de la vessie, les problèmes digestifs, les calculs rénaux et les troubles hépatiques.

Effets contraires

Ironiquement, le persil pourrait avoir des effets inverses à ceux recherchés lors d’un nettoyage de l’organisme. Cette herbe pourrait empêcher ou ralentir l’absorption de sel par l’organisme, ce qui augmente la rétention d’eau… alors qu’on sait que le fait d’uriner beaucoup parce qu’on boit beaucoup favorise l’élimination des déchets et des toxines par l’urine.

La littérature scientifique suggère également que la consommation de très grandes quantités de persil causerait de l’anémie et des problèmes hépatiques ou rénaux. Enfin, le persil contient des produits chimiques qui peuvent aggraver les maladies rénales.

Effets secondaires et sécurité

Cela dit, le persil ne présente pas de danger lorsqu’il est consommé en quantités normales dans les recettes. Mais comme il est très concentré en fer, il est déconseillé de suivre une cure d’infusions sur plus de cinq jours.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

À cause du fer, si le persil est absorbé en trop grande quantité, il présente un danger pour les femmes enceintes (risque de fausse couche), pour les femmes allaitantes (lactation perturbée), pour les personnes sous traitement anticoagulant (la vitamine K du persil peut ralentir la coagulation sanguine), de même que pour les personnes qui souffrent d’insuffisance rénale.

À forte dose, il pourrait engendrer des troubles cardiaques, faire baisser le taux de sucre dans le sang et irriter les reins.

Verdict

Boire beaucoup d’eau suffit largement à améliorer la santé rénale en plus de faciliter la digestion, l’absorption des nutriments… et l’élimination des déchets et des toxines chaque fois qu’on va aux toilettes!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur