Du hip-hop montréalais pour fêter le Canada à Toronto

Nomadic Massive: Meryem, Vox Sambou, Lou Piensa, Nantali Indogo, Butta Beats, Rawgged MC, Ali Sepu et Waahli.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Formidable machine de scène à huit musiciens et chanteurs, le groupe hip-hop montréalais Nomadic Massive se produira à Harbourfront ce vendredi 1er juillet à 21h30. Ce sera le dernier concert (gratuit) de la journée avant les feux d’artifice de 22h40.

Formé depuis 2004 d’artistes de tous les horizons, certains nés à Montréal, d’autres en Europe, au Moyen-Orient ou en Amérique latine, Nomadic Massive rap en anglais, espagnol, créole haïtien et français.

«Je pense que nous représentons bien la mosaïque culturelle de Montréal», indique Waahli en entrevue à L’Express. «Notre troisième album, The Big Band Theory, vient de sortir, mais c’est en fait notre septième projet.»

Le groupe a joué aux quatre coins du monde, notamment dans des festivals de jazz. Car la musique de Nomadic Massive est métissée elle aussi: «Notre principale influence c’est le hip-hop», confirme Waahli, «mais nous touchons aussi au jazz, soul, R&B, blues» avec guitare, basse, percussion, cuivres et voix.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur