Drame et petits-fours pour le Théâtre français de Toronto

Le gala bénéfice rapporte 32 500 $

Partagez
Tweetez
Envoyez

Jeudi dernier, le public était invité au gala 2013 du Théâtre français de Toronto. Une tradition qui s’installe depuis maintenant trois ans et qui a pour but de récolter des fonds pour soutenir le financement du Théâtre qui fête sa 45e saison. Cette année 32 500 $ de bénéfices ont été réalisé sur la soirée. Une somme similaire à celle de l’an dernier.

La soirée a débuté avec un cocktail, avant d’enchaîner avec la pièce Albertine en cinq temps. Avec un théâtre pratiquement complet, la pièce a reçu un accueil très positif, à juste titre après une remarquable performance des six actrices.

Le sujet lourd de la pièce n’a pas pour autant découragé le public qui s’est ensuite dirigé vers la galerie Thompson Landry. Car il s’agissait bien ensuite de s’amuser et de célébrer le Théâtre français le temps d’une soirée.

Le célèbre chef Jamie Kennedy proposait son buffet dans le cadre somptueux de la galerie. Des membres du TfT se sont fait embaucher pour l’occasion, à l’image de l’acteur Robert Godin qui a endossé un nouveau rôle, celui de serveur de frites à la criée. Ceux sont ses cornets de frites qui ont largement remporté le concours de popularité de la soirée.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cette soirée a bien évidemment pour but de récolter des fonds au bénéfice du théâtre, qui a pour objectif à plus ou moins long terme d’avoir son propre théâtre.

Des encans, silencieux ou criés ont donc animé la soirée. Différents lots étaient proposés aux plus offrants dont des aquarelles de Michel Tremblay mais aussi les peintures originales de Philippe Béha, illustrateur du TfT, que l’on retrouve sur le programme de la nouvelle saison du théâtre.

D’autres excursions, voyages et produits étaient en vente, avec des enchères menées par Guy Mignault, directeur artistique du théâtre. La soirée se termine donc avec un profit net de plus de 32 000$ qui inclut le prix des billets vendus, les encans, les dons et les commanditaires de la soirée: l’Office des affaires francophones et la Banque de Montréal.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur