Double victoire pour les abonnés francophones de Rogers

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est une douce victoire pour la communauté francophone de Toronto. Un heureux mélange de pressions populaires et médiatiques a eu raison la semaine dernière des politiques discriminatoires de Rogers envers sa clientèle francophone. Le câblodistributeur fait volte-face dans deux dossiers: il offrira une boîte digitale à ses clients qui ne pourront plus capter TVA, TV5 et RDI à partir du 6 février et inclut désormais les canaux spécialisés francophones dans son offre de télé personnalisée à la pièce.

La porte-parole de Rogers, Taanta Gupta, refuse de donner le nombre exact de plaintes reçues depuis quelques semaines. Mais nombreux ont été les lecteurs de L’Express qui nous ont écrit pour réagir à l’article «Rogers s’embrouille encore avec les francophones» paru dans L’Express il y a deux semaines.

Appels au boycott, pétitions, téléphones incessants au service à la clientèle: les francophones étaient en colère. «C’est un exemple que les francophones de Toronto sont des citoyens de 2e classe. Si plusieurs francophones les boycottent, ils changeront peut-être d’avis», nous a écrit un lecteur.

Pour d’autres, l’opportunité se présentait – et se présente toujours – de démontrer la force de mobilisation de la communauté francophone. «Ça donne l’occasion aux francophones de l’Ontario de se lever pour une cause commune», écrit Denis Pigeon, enseignant à l’école Garneau, dans une lettre publiée dans le Forum de L’Express.

Rappelons que Rogers effectuera des changements à sa grille de canaux le 6 février. Pour libérer de l’espace pour trois chaînes étrangères – BBC World, Turner Classic Movies et American Movie Classics – le câblodistributeur a décidé de déplacer les chaînes francophones RDI, TVA et TV5. Ces chaînes localisées pour l’instant aux postes 69, 67 et 66 seront déplacées aux postes 102, 101 et 103 dans la région torontoise.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une décision qui brime les abonnés qui possèdent de vieux téléviseurs ne pouvant accéder aux canaux à trois chiffres.

Ayant reçu les foudres de sa clientèle francophone, Rogers Cable consent maintenant à offrir une solution de rechange à ses clients lésés. Taanta Gupta, porte-parole de Rogers Cable, nous a confirmé que les clients qui ne peuvent accéder aux postes situés au-delà du 100 se verront offrir gratuitement une boîte digitale qui leur permettra de capter les chaînes francophones.

Le décodeur sera offert pour une période d’un an, renouvelable au besoin. Tous les clients francophones de Rogers visés doivent donc contacter le service à la clientèle de Rogers. La compagnie dépêchera alors un technicien sur place qui pourra, au besoin, installer la fameuse boîte.

Deuxième objet de litige: L’Express avait dévoilé il y a deux semaines que le service de télé personnalisée de Rogers permettait uniquement de sélectionner à la pièce des canaux en langue anglaise. Pour avoir accès aux canaux francophones, les clients de Rogers devaient s’abonner à un forfait à thème, plus dispendieux et plus contraignant au niveau du choix de canaux.

La situation a là aussi été corrigée. Neuf chaînes (Historia, Teletoon, Canal Vie, Canal D, Séries+, Canal Z, Musimax, Vrak.tv et Musique Plus) sont maintenant offertes à la pièce aux abonnés de Rogers pour un montant de 2,49$ l’unité ou 9,95$ par groupe de cinq.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Certains canaux, dont RDS, ARTV et LCN, resteront vraisemblablement offerts uniquement en forfait, certains distributeurs préférant proposer une offre groupée aux clients du câble.

Pour certains, ce volte-face de Rogers met fin à l’épisode houleux qui a opposé le câblodistributeur à sa clientèle francophone. Mais pour d’autres, la lutte ne sera vraiment terminée que lorsque Rogers reviendra complètement sur sa décision de déplacer les trois chaînes francophones.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur