Double Trouble: plus on est de fous, plus on rit!

Impro franco et anglo avec Productions 88

Partagez
Tweetez
Envoyez

Histoire de varier les plaisirs, mercredi dernier, la compagnie francophone Productions 88 a convié la troupe d’improvisateurs anglophone A Team of Improv à se joindre au Club des Marteaux sur la scène du Round Venue, dans le quartier Kensington, pour l’événement bilingue «Double Trouble».

Les équipes se sont inspirées des suggestions du public pour donner vie à deux histoires complètement loufoques. Durant 90 minutes, en alternance, les spectateurs ont plongé dans un conte hilarant et dans une parodie d’un livre d’Agatha Christie.

Dans le conte francophone, tout sentiment de joie est banni. La Reine, adepte du Martini, et le Roi-crocodile tentent de retrouver leur fille, Aragnelle. Celle-ci a échappé à la surveillance du vizir. L’enfant de 4 ans croise le chemin de Michel, l’exilé du village; une rencontre qui pourrait bien changer le destin du royaume où faire la moue est à la mode.

Côté anglophone, Eric Anderson, accompagné de ses trois amis écrivains, tente de résoudre le meurtre de sa grand-mère pour laquelle il avait peu d’affection. Les quatre protagonistes savent qu’elle a été assassinée d’une balle dans la tempe …insérée à l’aide d’un pouce, et espèrent retrouver le meurtrier en se lançant dans la vente de «cartes félicitant les auteurs de meurtres.»

À la fin de la prestation, Chad Vincent, co-fondateur de Productions 88 et improvisateur pour le Club des Marteaux, avoue que cette expérience a donné du fil à retordre aux joueurs: «Normalement on fait de l’impro où on n’a pas le temps de faire des caucus. Tandis que là [entre chaque scène] on se fiait au caucus», explique-t-il.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Aussi ça nous intéresse de voir les autres jouer, alors sauter sur la glace quand on vient de voir quelque chose de différent» n’est pas une mince affaire. Marcel St. Pierre, membre d’A Team of Improv, acquiesce: «c’est un challenge de ne pas se mettre à parler en français alors que l’on entend que ça avant de monter sur scène».

La performance de tous les improvisateurs a été saluée. Le Club des Marteaux a su séduire par sa capacité à offrir une belle variété de personnages farfelus et un jeu sans réserve. De son côté, A Team of Improv s’est attiré les faveurs du public grâce à un humour anglophone énergique et à son art de manier la rime.

Et si les spectateurs étaient moins nombreux que d’habitude, et peut-être un peu plus timides, ils sont tout de même repartis satisfaits. Ashaya, une anglophone, a trouvé «que les deux équipes étaient créatives» et à l’avenir «elle souhaiterait pouvoir comprendre un peu plus le français».

Matthieu, un Français habitué aux spectacles du Club des Marteaux, voyait de l’improvisation en anglais pour la première fois. Il a «aimé voir différents styles», découvrir «différentes constructions d’humour».
Une petite réussite qui augure bien pour le futur de la compagnie francophone.

Le Club des Marteaux reviendra sur les planches du Round Venue le 2 septembre prochain. Et pour ceux et celles qui seraient tentés par l’improvisation, Productions 88 offrira de nouveau des ateliers à la mi-septembre.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur