Donner la parole aux guerriers de l’ombre

Écoutez nos défaites END au TfT les 1er, 2, 3 et 4 mai

Un face à face à distance (Photo: Nicolas Descôteaux).
Partagez
Tweetez
Envoyez

Assem, interprété par le Québécois Gabriel Arcand, est un agent des services des renseignements français, à la recherche d’un ancien militaire américain qui a participé à la capture et à l’exécution d’Oussama Ben Laden.

Cet ancien membre des commandos d’élite, nommé Job, qui a disparu depuis, est soupçonné de divers trafics. Ce dernier est joué par le Français Thibault Vinçon.

Les deux hommes, tous deux déterminés à exposer l’autre, se lancent alors dans une traque haletante.

«C’est un véritable jeu du chat et de la souris», confie Gabriel Arcand à L’Express.

Écoutez nos défaites END, pièce inspirée du roman de Laurent Gaudé et mise en scène par Roland Auzet, sera à l’affiche du Théâtre français de Toronto du mercredi 1er mai au samedi 4 mai.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Gabriel Arcand dans Écoutez nos défaites END. (Photo: Nicolas Descôteaux)

L’envers du décor des conflits armés

«Lorsque l’on écoute les informations à la télévision, on entend «50 morts en Libye», «30 blessés en Afghanistan», mais on ne connaît jamais l’envers du décor», témoigne Gabriel Arcand.

Dans cette pièce «au texte percutant», on découvre comment la violence que ces hommes infligent dans ces pays lointains les change à tout jamais.

«On donne la parole aux coupables, aux criminels»  

 

En laissant place à «ces paroles jamais cédées», Écoutez nos défaites END plonge le spectateur dans la tête de ceux qui orchestrent les guerres dans l’ombre, et questionnent le sens de ces conflits armés.

«C’est un spectacle court, mais très intense», affirme Gabriel Arcand.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Si l’«END» ajouté au titre original du roman reprend tout simplement les initiales du nom de la pièce, ces trois lettres symbolisent également «la fin d’un monde», dévoile le comédien québécois.

«Mais je ne veux pas en dire plus, c’est à voir dans le spectacle».

Une traque à distance

Tandis que le roman de Laurent Gaudé, lauréat du prix Goncourt à deux reprises, mêle différentes époques historiques dans son récit, la pièce co-produite par le groupe de la Veillée et la Compagnie Act-Opus offre la vision du monde actuel.

51e saison Théâtre français de Toronto
L’auteur Laurent Gaudé et le comédien Gabriel Arcand. (Photo: Hugo B Lefort)

«C’est un roman très foisonnant. Roland Auzet et Agathe Bioulès ont dû sélectionner certains extraits pour le montage», explique Gabriel Arcand. Cette adaptation est aussi inspirée de la fameuse nouvelle de Joseph Conrad, Au cœur des ténèbres.

Écoutez nos défaites END s’inscrit davantage à l’époque actuelle que ces deux ouvrages. À travers des dispositifs audio et vidéo, au moyen desquels les deux personnages communiquent durant une majeure partie de la pièce, Roland Auzet explore le langage de la propagande, disséminé sur le Web.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Là encore, Gabriel Arcand ne souhaite pas en dire plus pour préserver la surprise du public.

Après plusieurs représentations en France et au Québec, la troupe débarque à Toronto mercredi prochain au TFT.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur