Dingues, dingues, dingues de Christophe Maé

christophe maé
Christophe Maé lors de sa rencontre à l'Alliance française.
Partagez
Tweetez
Envoyez

On s’est attaché… sans s’empoisonner, lors de la courte visite que Christophe Maé a rendue à la communauté francophone torontoise.

Le chanteur de «variétés françaises» a d’abord fait halte à l’Alliance française lors d’une rencontre organisée le 9 mai, puis il a donné une version revisitée de ses quatre albums, et notamment de la chanson qui a conquis le Québec, Il est où le bonheur, dans l’intimité du Great Hall rue Queen ouest le 11 mai.

Le bonheur est au Québec

Le conte de fées a commencé en mars dernier sur le plateau de l’émission québécoise En direct de l’univers de Radio-Canada. L’animateur, Francis Reddy, est particulièrement fan de la chanson issue du dernier album L’Attrape rêves du français.

Et là, surprise! Christophe Maé débarque et la chante en direct. L’extrait est publié sur Facebook et compte à ce jour 1,7 million de vues.

«J’ai reçu un coup de téléphone et on m’a dit ‘il y a une émission qui est dédiée à ce présentateur et il adorerait que tu sois parmi les invités’ et j’y suis allé. De là, ça a explosé!», raconte Christophe Maé.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il est où le bonheur a cartonné sur le iTunes Canada, et Miriam Baghdassarian l’a interprété pendant la demi-finale de La Voix. Mais c’est surtout l’accueil qu’il a reçu à Montréal qui était «plus qu’exceptionnel» selon l’auteur-compositeur.

«Je n’ai jamais pris le temps de venir vraiment au Canada, de faire de la promo, et là ça se fait naturellement, c’est magnifique. J’ai été surpris de l’hospitalité des gens, des sourires, de la culture.»

Les deux concerts à l’Olympia de Montréal étaient à guichets fermés et la prochaine date, le 25 octobre, est déjà complète. Christophe Maé compte continuer à faire sa place au Québec en y revenant en mars et pourquoi pas pendant des festivals de l’été 2019, même si tout est encore «en préparation».

Une tournée américaine pleine d’authenticité

Si en France, Christophe Maé a tendance à écumer les zéniths, il a décidé de faire une tournée américaine assez intimiste.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le but? «Recharger mes batteries. Je suis avec ma famille musicale, on se promène, on rencontre des gens et je me nourris de ça pour écrire. On est dans des petites salles, en petit comité, c’est un retour aux sources en quelque sorte», explique l’artiste.

Un cheminement personnel capital pour l’auteur-compositeur qui a envie de prendre du temps en dehors des studios français pour «voyager, rencontrer des musiciens afin de ramener des couleurs différentes et plus organiques».

Ainsi il a continué à chercher de nouvelles sources d’inspiration en allant voir des concerts sur la route et en assistant à des festivals comme Coachella.

De nouvelles muses qui pourraient bien lui servir pour l’élaboration d’un prochain d’album, qui prendra néanmoins encore du temps à sortir.

«Je dois encore l’écrire, j’ai quelques idées, mais elles me semblent prématurées. En France, je sors un album tous les 2-3 ans et là ce sera peut-être encore plus tard vu tout ce qui se passe ici», se justifie-t-il.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Christophe maé
La tournée américaine de Christophe Maé a débuté par Los Angeles.

Passage éclair à Toronto

Christophe Maé laisse en tout cas un souvenir très positif de cette étape à Toronto, et notamment à l’Alliance française.

À l’origine, l’artiste ne devait rester qu’une vingtaine de minutes et interpréter quelques chansons en acoustique. Au final, il est resté une heure et en a chanté huit devant un public venu en très grand nombre.

Quant à savoir s’il reviendra dans la capitale de l’Ontario, Christophe Maé n’y a aucune date de prévue pour l’instant, mais comme il l’a confié «on ne sait jamais où tes chansons et ta musique t’emmènent».

Christophe maé
Christophe Maé a enflammé la scène du théâtre de l’Alliance française. Crédit Mathilde Feracci.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur