Deux Franco-Ontariens honorés par le Québec

Partagez
Tweetez
Envoyez

«Quand le besoin d‘écrire s’est manifesté, il m’a semblé impensable d’écrire ce que j’avais à raconter en anglais. Il fallait que je le fasse en français.»

C’est par ces mots que l’auteur franco-ontarien d’adoption Claude Guilmain a reçu la semaine dernière le prix littéraire Émile-Ollivier pour son récit poétique Comment on dit ça, «t’es mort», en anglais?, publié aux Éditions L’Interligne.

Créé en 2004 au Québec par le Conseil supérieur de la langue française (CSLF), le prix Émile-Ollivier récompense un écrivain dont l’œuvre est publiée dans une maison d‘édition membre du Regroupement des éditeurs canadien-français, c’est-à-dire des éditeurs francophones hors Québec.

Culture anglophone

Claude Guilmain est né à Montréal, et est arrivé à Toronto à l’âge de huit ans. De culture plutôt anglophone, il a dû se réapproprier sa langue maternelle.

«Je n’avais pas les outils nécessaires pour écrire en français. L’orthographe, la grammaire, la syntaxe, rien de tout cela ne s’était gravé dans ma mémoire. Alors je me suis plongé dans les lectures de chevet arides: Grevisse et Bescherelle», a-t-il déclaré.

Comment on dit ça «t’es mort» en anglais? a plu au jury pour sa «structure éclatée», sa «véritable voix d’auteur» et sa recherche omniprésente sur le langage.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les jurés ont également souligné que le récit était imprévisible, en plus d’être humainement enrichissant.

Ce récit parle de trois hommes de la même famille qui, bien qu’ils fassent silence sur leur mal-être, revendiquent une réconciliation. Ils sont pourtant incapables de communiquer et d’exprimer ce qu’ils ressentent.

Claude Guilmain est cofondateur et auteur en résidence du Théâtre de la Tangente, compagnie de création à Toronto. Il réalise aussi des documentaires pour l’Office national du film.

Anne Gilbert

Le CSLF a également récompensé une autre Franco-Ontarienne. Anne Gilbert, professeure et directrice du Centre de recherche en civilisation canadienne-française de l’Université d’Ottawa, a reçu l’Ordre des francophones d’Amérique pour ses travaux sur la francophonie.

Le CSLF l’a décrite comme une des plus grandes spécialistes des communautés franco-canadiennes.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur