Des véhicules automatisés à l’essai sur nos routes en 2016

Partagez
Tweetez
Envoyez

Des véhicules automatisés – omniprésents dans les films et romans d’anticipation – seront bientôt testés sur les routes de l’Ontario. L’Institut des ingénieurs électriciens et électroniciens soutient déjà que d’ici 2040, 75% de tous les véhicules sur nos routes pourraient être automatisés.

Ces véhicules sans chauffeur ou autoconduits peuvent détecter l’environnement avoisinant grâce à des capteurs et aux coordonnées fournies par le système de positionnement global. Les technologies relatives aux véhicules automatisés et connectés ont le potentiel d’améliorer le rendement du carburant, et de réduire la congestion routière et la distraction au volant.

Dès le 1er janvier 2016, l’Ontario sera la première province canadienne à mettre à l’essai les véhicules automatisés et les technologies connexes sur la route. Près d’une centaine d’entreprises et d’établissements œuvrent actuellement dans le secteur des véhicules connectés et automatisés dans la province.

Le projet pilote du ministère des Transports permettra à ces entreprises de mener des activités de recherche et de développement en Ontario, en plus de créer des possibilités qui favoriseront l’introduction des véhicules automatisés sur le marché.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le gouvernement provincial s’engage à injecter 500 000 $ de plus dans le Programme de recherche sur les véhicules connectés et autonomes par l’intermédiaire des Centres d’excellence de l’Ontario, outre le financement de 2,45 millions $ récemment alloué. Ce programme réunit des établissements universitaires et des entreprises en vue de promouvoir les technologies de transport novatrices et d’encourager leur utilisation.

Le ministère des Transports offrira de l’information en ligne sur la présentation de demandes dans le cadre du projet pilote à la fin novembre.

«L’Ontario marque aujourd’hui le marché mondial de son empreinte en franchissant une nouvelle étape pour stimuler l’innovation dans l’automatisation des véhicules», indiquait la semaine dernière le ministre des Transports, Steven Del Duca.

Pour son collègue Brad Duguid, ministre du Développement économique, de l’Emploi et de l’Infrastructure, «le fait d’investir dans les talents et les compétences de la population afin de créer la prochaine génération de technologies innovatrices est bon pour les affaires et peut faciliter un mouvement plus fluide des biens et des services dans l’ensemble de la province».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur