Des réactions franco-torontoises à l’élection de Justin Trudeau

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’élection du gouvernement libéral majoritaire de Justin Trudeau le 19 octobre n’a laissé personne indifférent. L’Express a sollicité et reçu un grand nombre de réactions dans la communauté franco-torontoise et au-delà. Certains s’expriment au nom de leur organisme, d’autres à titre personnel. Tous félicitent le nouveau premier ministre du Canada et lui promettent leur collaboration.

Dialogue

Je serai heureux d’entamer le dialogue auprès de la nouvelle administration et de travailler avec le gouvernement sur les enjeux qui touchent de près la francophonie ontarienne.

Plusieurs Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes ont été élus, et je compte sur eux pour porter la cause francophone à l’attention de leurs partis respectifs.

Au cours des prochaines semaines, nous lancerons un appel auprès du nouveau gouvernement pour qu’il réitère l’engagement de la Chambre des Communes à la dualité linguistique et à la pleine application de la Loi sur les services en français.
– Denis Vaillancourt (Assemblée de la francophonie de l’Ontario)

Leadership

L’élection d’un premier ministre bilingue à la tête du pays est une excellente nouvelle pour les francophones vivant en milieu minoritaire. M. Trudeau a déjà démontré son attachement à la francophonie en choisissant d’inscrire ses enfants à une école publique de langue française à Ottawa.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Nous espérons qu’il exercera un leadership positif stratégique sur les programmes fédéraux qui touchent, de près ou de loin, les communautés francophones.

De plus, nous nous réjouissons à l’idée qu’il soit à nouveau possible que le dossier du contrôle provincial de l’immigration (incluant l’immigration francophone) puisse être repris avec le gouvernement ontarien, ce qui aurait d’excellentes retombées pour la communauté francophone de la région de Toronto.
– Claire Francoeur et Lise Marie Baudry (Centre francophone de Toronto)

Femmes

C’est avec beaucoup de soulagement que nous tournons une page de notre histoire et avec de l’espoir que nous accueillons l’arrivée des libéraux à la tête du pays. Soulagement d’un départ, car nous avons vu au courant de la dernière décennie une forte régression des acquis des femmes. Nous en voulons pour preuve le manque d’un plan national pour l’élimination de la violence faite aux femmes, la fin de non-recevoir dans le dossier des femmes autochtones assassinées ou disparues.

De façons plus générale, et sous prétexte d’une crise économique et financière, nous avons vu sous nos yeux la manière dont l’écart entre les riches et les pauvres s’est creusé, alors que la solidarité est une valeur qu’un pays comme le Canada a toujours promue en période de vache maigre comme de vache grasse. Nous ne parlerons même pas du manque de considération du français comme langue officielle.

Notre espoir, en tant qu’organisation féministe, est que le nouveau gouvernement se penche sur la question des femmes autochtones disparues, que l’on révise les derniers changements abusifs opérés au niveau de la loi sur l’immigration, que le programme national des garderies soit soutenu. Il y a aujourd’hui une grande fracture sociale et il faudra du temps pour qu’elle soit réparée. Nous pouvons témoigner des velléités de projets xénophobes et islamophobes qui ont commencé à voir le jour et nous espérons que l’ère Trudeau permettra de calmer les tensions.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Nous observerons attentivement ce gouvernement, car rien n’est gagné pour les femmes.
– Dada Gasirabo et Odette Doumbe (Oasis Centre des femmes)

Droits humains

Les membres du Groupe 50 d’Amnistie internationale aimeraient rappeler à Justin Trudeau qu’ils espèrent que son gouvernement saura prendre rapidement des décisions respectueuses des droits humains dans les domaines suivants:

– Accueil des réfugiés: mettre en place immédiatement des mesures concrètes et généreuses.

– Les droits des peuples autochtones: respect de leurs droits y compris les droits fonciers et les droits sur les ressources.

– Les femmes autochtones: mener une enquête nationale et mettre en place un plan d’action pour éradiquer les causes profondes de la violence faite aux femmes autochtones.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

– Les responsabilités des compagnies minières canadiennes: mettre en place une législation permettant de poursuivre les compagnies minières canadiennes et ses dirigeants qui violent les droits humains et créent des torts irrémédiables à l’environnement dans leur exploitation à l’étranger.

– Le protocole facultatif au Traité contre la torture: signature du protocole par le Canada.

– Traité sur le commerce des armes: signature et ratification du traité par le Canada.
– Meryll David-Ismayil et Madeleine Zaffarano (Amnistie internationale)

Francophonie

Comme vous le savez, l’éducation (la raison d’être de notre Conseil scolaire) est une compétence de juridiction provinciale. Étant lui-même francophone, j’espère que M. Trudeau sera à l’écoute des communautés francophones hors-Québec et que son gouvernement supportera les initiatives qui favorisent les développements et le rayonnement de la francophonie dans notre contexte minoritaire.
– Jean-François L’Heureux (Conseil scolaire Viamonde)

Liens

Sur l’ensemble du territoire du CSDCCS, il y a beaucoup de nouveaux élus, et des anciens députés reviennent également. Tout comme nous le faisons avec les députés provinciaux, les conseillers et conseillères scolaires continueront d’établir des liens avec les députés fédéraux pour faire rayonner nos communautés scolaires catholiques de langue française. Il y a plusieurs nouvelles personnes élues que nous devons rencontrer afin de partager l’importance de soutenir et faire croître les écoles et des communautés scolaires du CSDCCS dans le Centre-Sud de l’Ontario.
– Melinda Chartrand (Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une ère nouvelle

Centres d’Accueil Héritage a pour mission de contribuer à l’épanouissement des aînés en français, c’est pourquoi nous espérons que ce changement de gouvernement signale le début d’une ère nouvelle.

Nous comptons sur l’appui de nos élus pour permettre un progrès réel dans les domaines prioritaires pour les aînés et les personnes vulnérables, tels que le logement abordable, la santé – en particulier les soins à domicile et en communauté – les transports en commun, et les différents services aux aînés.
– Joyce Irvine (Centres d’accueil Héritage)

Changement

Cette victoire démontre à quel point les Canadiens avaient besoin d’un réel changement et d’une vision inclusive de la part du gouvernement. Nous avons suivi avec enthousiasme la campagne électorale et avons accueilli avec joie ce grand changement politique avec l’arrivée de Monsieur Justin Trudeau à la tête du pays.

Nous demandons et encourageons le Parti libéral à se pencher sur les problèmes que connaît le Canada au niveau relations internationales, l’épanouissement des francophones en Ontario, le problème de l’Islamophobie et la dualité linguistique au Canada.

Tous les membres de l’AMDT adressent leurs sincères félicitations à Monsieur Justin Trudeau, au parti Liberal et à tous les Canadiens qui ont exprimé leur plein engagement dans ces élections. Aussi j’en profite pour saluer le Nouveau Parti démocratique et le Parti conservateur pour leur leadership durant la campagne électorale.
– Faouzi Metouilli (Association marocaine de Toronto)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Engagement citoyen

Les résultats montrent que les Canadiens et les Canadiennes voulaient du changement. Partout au pays, des individus et des groupes francophones ont travaillé très fort, avec passion, pour faire entendre leur voix. Les défis auxquels ils font face sont cependant nombreux et criants.

J’ai beaucoup apprécié les messages de mobilisation de la FCFA durant la campagne: médias communautaires, immigration francophone, respect de la Loi sur les langues officielles, mise en oeuvre de la Feuille de route pour les langues officielles: dans tous ces dossiers, il y a des problèmes avec l’approche actuelle en matière d’appui à la francophonie et à la dualité linguistique.

Le message de M. Trudeau trouve un écho dans l’engagement des citoyens et citoyennes, nombreux à voter: à 68,5%, le taux de participation de cette élection est le plus élevé depuis 1993. Cet engagement, cet intérêt envers les enjeux, nous l’avons senti aussi chez les participant(e)s francophones d’Action positive VIH/sida, nos partenaires LGBTQIA et réseaux anglophones et francophones luttant contre le VIH en Ontario.
– Éric Cader (Action positive VIH/sida)

Fierté

Je suis heureux de la victoire de Justin Trudeau et du parti libéral, aussi bien en tant que francophone, que gai. Les libéraux ont toujours été des ardents défenseurs et supporteurs des minorités. Je suis sûr que le premier ministre Trudeau redonnera aux Canadiens la fierté qui s’était assombrie sous M. Harper.
– Jean-Rock Boutin (FrancoQueer)

Culture

En dépit de convictions politiques parfois différentes, tous ceux qui œuvrent pour le Salon du livre ont adhéré à l’appel de Kathleen Wynne à rejoindre la cause libérale au niveau fédéral!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il faut préciser qu’en tant que membres du conseil d’administration, bénévoles ou équipe de direction du Salon du livre de Toronto, nous avons beaucoup apprécié le support dont le Salon du livre de Toronto et d’autres organismes francophones de Toronto ont bénéficié, dernièrement, de la part du gouvernement provincial. Un support essentiel arrivé à un moment où, au niveau fédéral, les associations francophones ontariennes trouvaient de moins en moins d’interlocuteurs.

Nous attendons donc que le nouveau gouvernement fédéral majoritaire soit plus à l’écoute des organismes francophones qui œuvrent en milieu minoritaire. Une implication accrue est nécessaire pour le rayonnement du fait culturel francophone hors Québec.
– Valéry Vlad (Salon du livre de Toronto)

Capri, c’est fini

L’élection de notre nouveau premier ministre Justin Trudeau a provoqué un séisme d’une magnitude presque maximale de l’échelle de Richter… Pourquoi «presque» maximale?… Jusqu’à la dernière minute, l’élément conservateur de la maison avait espéré que les électeurs, dans le secret de l’urne, allaient vaincre leur hostilité contre Harper, réaliser les bénéfices politiques et économiques des agissements du Parti conservateur et donc voter pour le PC… Non Capri, c’est fini!

L’élément libéral de la famille (donc moi) était à la fois ravi et abasourdi par ce vote populaire. Je ne pensais pas que le Parti libéral allait former une majorité, mais le changement est vraiment bienvenu. Un premier ministre jeune, dynamique, ancien enseignant, qui maîtrise si bien le français et semble aimer les arts…

Alors je me dis que les beaux jours de Cinéfranco reviendront peut-être avec un premier ministre qui, en appréciant la valeur de notre héritage linguistique et de son expression artistique et cinématographique, pourra ainsi inspirer tous ses électeurs à respecter et soutenir les organisations francophones, championnes du maintien de notre langue.
– Marcelle Lean (Cinéfranco)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Enfin de l’air

C’est fou, mais pour la première fois de ma vie, je ne me sentais pas libre de dire ce que je voulais sous l’ancien gouvernement. J’avais un peu peur de dire mon opinion de peur de coupures pour le TfT.

Je dois dire que je respire mieux maintenant que Monsieur Trudeau sera notre premier ministre. C’est clair que les libéraux sont davantage enclins à penser aux arts. J’ai toujours été troublé par tous les changements que les conservateurs ont amenés au pays. Je pense à Radio-Canada, je pense à toutes les lois insoupçonnées, passées dans les lois «omnibus» qui ont changé de statut de loi exceptionnelle à un statut normal pour les conservateurs.

Bref, je respire mieux!
– Guy Mignault (Théâtre français de Toronto)

Hallelujah!

Premièrement, je suis extrêmement contente que Harper ne soit plus là, hallelujah!

Je travaille surtout avec des compagnies artistiques à but non lucratif et cela a été très difficile au cours des dernières années de voir certains clients perdre le financement nécessaire pour produire leurs projets.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

J’ai perdu des clients, j’ai dû réduire mes services pour d’autres parce ce qu’ils n’avaient pas les moyens de payer le plein tarif, tandis que certains ont carrément été obligés de fermer leurs portes. Tellement décourageant pour eux, mais un joli grand coup pour moi aussi, surtout après avoir travaillé avec certains d’entre eux pendant plusieurs années.

C’est prouvé que les arts et la culture enrichissent notre monde émotionnel. Cela a un impact important sur notre bien-être et cohésion sociale, notre santé physique et mentale, notre système d’éducation, notre statut national et notre économie. Depuis les 10 dernières années, le soutien pour les arts a baissé de façon spectaculaire.

Trudeau a promis d’investir 380 millions $ en nouvel argent dans les industries culturelles et créatives du pays. Je compte sur lui de tenir sa promesse parce que l’art, ça compte. Il est grand temps que les arts et la culture soient appréciés et soutenus à nouveau. Tout le monde en bénéficiera.
– Josée Duranleau

Entrepreneure

Je suis évidemment inquiète en tant qu’entrepreneure que Trudeau soit élu. J’espère qu’il n’oubliera pas que les petites entreprises sont les plus grands pourvoyeurs d’emploi et que de les étouffer d’impôts ne peut que desservir tout le monde.

Par ailleurs, en tant que citoyenne je suis très inquiète de la non-compréhension du monde qu’a notre premier ministre. Il a comme premier geste politique retiré notre armée de Syrie. Comment ne peut-il pas comprendre que le premier désir des Syriens, c’est en premier lieu de vivre chez eux, en paix, et non de se retrouver en fuite. D’autre part, nous nous devons de comprendre que nous sommes en guerre contre le fanatisme et défendre nos valeurs.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Enfin, comme femme et mère je comprends que le discours politique de Trudeau ait pu en séduire beaucoup en particulier pour la garde des enfants et ainsi donner la possibilité aux femmes d’aller travailler.
– Emmanuelle Meyer

Nouvelle approche

Je constate un penchant évident des électeurs de vouloir une nouvelle approche au niveau fédéral. Les Libéraux ont bénéficié de ce désir pancanadien très marquant pour un changement.

Je célèbre l’élection d’un nombre accru de députés franco-ontariens en espérant que cela conduise à un appui plus concret de la dualité linguistique par le gouvernement.

Évidemment, il faudra voir avec le temps si les Libéraux respectent leurs promesses électorales. Bien sûr, on peut douter d’un score à 100% là-dessus!
– Gilles Marchildon

Libertés

Il va y avoir du changement c’est sûr. Les entrepreneurs espèrent que ce sera des changements positifs qui auront un impact sur la prospérité des citoyens (pas que des plus riches). Cependant, il faut rester attentif car nos libertés ne sont pas automatiquement renouvelées, elles peuvent vite disparaître. Il faut constamment rester aux aguets. Toutes proportions gardées, c’est une bonne chose, car nous avions besoin de changement.
– Hosni Zaouali

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Travail et espoir

Il s’agit d’une combinaison du travail d’arrache-pied de l’équipe Trudeau pour rencontrer les Canadiens et refléter leurs espoirs dans leurs politiques. Ils ont su gagner la bataille pour ceux qui voulaient du changement et refléter l’énergie des Canadiens (surtout les 50 ans et moins) qui, en majorité, voulaient un changement de régime. Ils ont bel et bien «gagné» l’élection aux dépens en grande partie du NPD. Ils ont promis juste assez de changement sans faire peur.
– Georges Dessaulles

Reconstruction

C’est le début de la reconstruction du Canada; de tout ce qui a été détruit ou coupé, avec les valeurs d’ouverture et de compassion qui nous caractérisait il y a 10 ans. Plus de fonds seront réinvestis dans la culture, l’économie, l’environnement et plus dans la coopération et moins dans la Défense.

C’est le retour de la place du Canada sur la scène mondiale et de sa crédibilité comme pays pour chercher des consensus au niveau international.
– Jacques Charette

Conservatisme désuet

J’ai voté pour l’éjection de Harper de la scène politique, de la même manière que j’ai voté contre Hudak et Ford lors des dernières élections. Leurs visions politiques mesquines engendrent une perception de la société basée sur une peur agressive de la différence et déclenchent des attitudes revanchistes. Il était temps que le Canada sorte du conservatisme désuet pour faire place à la jeunesse et aux idées nouvelles.
– Denis Leclerc

Environnement

Avec l’élection du Parti libéral, je suis optimiste pour beaucoup de secteurs dont l’environnement, le patrimoine et les parcs nationaux, l’urbanisme et les logements sociaux et puis aussi la culture.
– Rolande Smith

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Génération X

La victoire de Justin Trudeau et des libéraux a été étonnante, historique nous dit-on. Une chose est certaine, les gens auront appris qu’il faut cesser de sous-estimer cet homme qui se plaît à faire mentir ses détracteurs depuis sa nomination comme député de Papineau, puis comme chef du Parti libéral, et maintenant comme premier ministre du Canada. Et c’est sans compter un certain combat de boxe!

Un vent de changement souffle donc sur la scène fédérale. Justin Trudeau a su prendre le pouls de la population en maintenant un ton positif tout au long de la campagne. Jeune et dynamique, il pourra sans doute susciter un intérêt accru pour la chose politique auprès de la génération X. À ce point, on peut anticiper avec optimisme ses politiques en matière de renouvellement des infrastructures et d’emploi, de relations internationales, de mesures sociales, de gouvernance inclusive, etc.

De la perspective franco-ontarienne, on ose espérer un dialogue renouvelé sur la question de l’immigration francophone et la Feuille de route pour les langues officielles. Quoi qu’il en soit, toutes nos félicitations à Justin Trudeau et à son équipe!
– Donald Ipperciel

* * *
À lire aussi dans L’Express:
Un gouvernement qui promet (François Bergeron)
30 ministres de tous les horizons pour épauler Justin Trudeau
Une nouvelle saison politique (François Bergeron)
Félicitons notre premier ministre franco-ontarien (Gérard Lévesque)
Trudeaumanie 2.0 (François Bergeron)
Moins d’élus francophones à l’extérieur du Québec (Paul-François Sylvestre)
Finalement, il n’y a pas que l’économie… (François Bergeron)
Trois candidatures franco-torontoises (François Bergeron)
Le gouvernement Harper a bafoué les droits linguistiques (Gérard Lévesque)
Qui a peur du niqab? (François Bergeron)
Le NPD oublie les francophones! (Paul-François Sylvestre)
Pierre Elliott Trudeau et Stephen Harper, deux fossoyeurs? (Paul-François Sylvestre)
Un enjeu en trois dimensions (François Bergeron)
Politique et religion: la démarcation s’estompe (François Bergeron)
L’économie des stupides (François Bergeron)
Ce Sénat que Harper aurait pu abolir (François Bergeron)
C’est quoi la droite? (François Bergeron)
Thomas Mulcair par lui-même: moi aussi, je suis un bon Jack (François Bergeron)
Rien de gagné pour personne (François Bergeron)
Une campagne originale sur un enjeu tradititionnel (François Bergeron)
Les candidats devraient se positionner sur l’accès à la justice (Gérard Lévesque)
Une longue période électorale qui va coûter cher aux contribuables (Gérard Lévesque)
«Sorry, I don’t speak French» (Paul-François Sylvestre)
Regard franco sur les prochaines élections (Paul-François Sylvestre)
La FCFA veut des engagements «simples»
Les retombées des «moments» Duceppe et Péladeau (Gérard Lévesque)
Gilles Duceppe derechef (François Bergeron)

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur