Des progressistes conservateurs et des fédéralistes nationalistes

Partagez
Tweetez
Envoyez

Ce qui m’a surpris dans les élections albertaines, ce n’est pas tant la réélection des Progressistes-Conservateurs que l’appui donné par une majorité de députés conservateurs fédéraux albertains au Wildrose Party, dirigé par Danielle Smith. Surprenant, car plusieurs des idées de ce nouveau parti de droite sont carrément nationalistes.

En effet, le Wildrose est isolationniste et opposé à la péréquation (si l’Alberta était pauvre, ce serait le contraire). Sitôt porté au pouvoir, il réclamerait plus d’autonomie pour la province (à l’instar du Québec, il veut créer un ministère du Revenu à Edmonton).

En d’autres mots, le Wildrose n’a aucune confiance en Ottawa. Comment des députés fédéralistes peuvent-ils alors le soutenir? Est-ce tout simplement parce qu’il loge plus à droite que le parti d’Alison Redford, qui, lui, veut au contraire créer des ponts avec le reste du Canada?

Si le Parti québécois rejoignait le parti de Stephen Harper à droite, aurait-il une chance d’être soutenu par ce dernier?

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur