Des Matte de Toronto au 350e de l’arrivée de l’ancêtre en Nouvelle-France

Partagez
Tweetez
Envoyez

Trois-cent-cinquante ans après l’arrivée de Nicolas Matte en Nouvelle-France, 95 de ses descendants se sont réunis le 8 août à Neuville, près de Québec, pour le dévoilement d’une plaque commémorative sur la terre ancestrale.

Parmi eux se trouvaient Arianne M. Matte, la directrice des productions théâtrales Nemesis à Toronto, et son fils Rohan Scheide qui a aidé son arrière-grand-mère Jacqueline Lamarche à dévoiler la plaque.

«Mon père Guy, d’Ottawa, et mon frère Alexandre, de Sudbury, y ont participé aussi», raconte Arianne à L’Express. «Et nous nous sommes découvert des cousins à Limoges» (entre Ottawa et Cornwall).

Très actif dans le mouvement associatif, Guy Matte est actuellement président de la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures, qui a notamment financé des activités de la récente Franco-Fête de Toronto.

En 1671, Nicolas Matte et Madeleine Auvray, une fille du Roy, s’installaient sur une terre à Neuville. Ils y ont élevé 11 enfants.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«C’était beau de recevoir des Matte du Québec, de l’Ontario et des États-Unis pour une réunion de famille et le dévoilement de la plaque à Neuville», a affirmé le président de l’Association des Matte d’Amérique, Claude Matte.

Le dévoilement était précédé d’une visite guidée des maisons centenaires de Neuville avec l’historien Rémi Morissette et d’un arrêt le temps d’une dégustation de vin au Domaine des 3 moulins, où coule la Rivière à Matte.

Le tout s’est clôturé au Domaine Notre-Dame avec des feux d’artifice lors d’un repas communautaire où la famille a échangé anecdotes et promesses de se réunir à nouveau d’ici trois ans.

Un conseil d’administration de l’Association – dont le rassemblement de Neuville était la toute première activité – a été élu pour assurer les suivis.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur