Des jeunes femmes se familiariseront à la politique

Projet fédéral avec La Passerelle

Partagez
Tweetez
Envoyez

La Passerelle I.D.É. va recevoir 200 000 $ du gouvernement fédéral pour lancer un programme visant à préparer des jeunes femmes francophones issues de l’immigration à la politique et à l’exercice du pouvoir.

Au nom de la ministre de la Condition féminine, Rona Ambrose, c’est le sénateur Don Meredith qui est venu, lundi, dans les bureaux de La Passerelle, rue Carlton, annoncer l’octroi.

Ce projet de La Passerelle fait suite à un appel de propositions lancé par le gouvernement l’été dernier qui s’intitulait «Préparer la réussite des filles et des jeunes femmes».

Il débutera dès avril prochain et durera 24 mois. 50 femmes de 16 à 24 ans seront sélectionnées sur candidature. Elles seront confrontées aux réalités du monde politique, en suivant des formations, en participant à des réunions et débats politiques, mais aussi en gagnant de l’expérience grâce à des journées où les jeunes femmes seront amenées à aller sur le terrain. Elles seront exposées au cours de ces 24 mois à tous les mécanismes de la vie politique.

Plusieurs femmes actives dans le monde de la politique travailleront de près avec les jeunes femmes. La Passerelle I.D.É. (pour «intégration et développement économique») travaille notamment avec la ville de Toronto pour établir un partenariat avec certaines conseillères municipales.

Il y aura aussi des intervenants des conseils scolaires ou des conseils d’administration communautaires. Le sénateur a également invité personnellement les jeunes femmes qui prendront part au projet à venir au Sénat à Ottawa.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Leadership féminin

Ce projet a pour but de faciliter l’insertion des jeunes femmes francophones dans une carrière politique, civique ou communautaire.

On constate toujours l’inégalité des effectifs entre hommes et femmes dans les postes à responsabilités. La Passerelle I.D.É. souhaite tout mettre en œuvre pour aider les jeunes femmes à acquérir l’expérience nécessaire.

La directrice de l’organisme, Léonie Tchatat, a déclaré: «C’est important pour nous parce que nous pensons que la jeune femme d’aujourd’hui sera la femme de demain. Il faut donc dès aujourd’hui les préparer à une carrière politique, car c’est seulement avec la politique que nous pouvons changer la société.»’

Pour Mme Tchatat, il est important de sensibiliser les femmes dans la mesure où nous sommes habitués à voir des hommes dans le monde politique. «Il faut casser les mythes, les femmes aussi peuvent avoir de l’impact, en s’investissant et en s’imprégnant de la politique.»

Le sénateur Meredith a tenu à souligner l’importance des actions de la Passerelle I.D.É., et du rôle qu’elle joue dans la communauté franco-ontarienne. Il a déclaré: «Nous savons que les jeunes femmes de La Passerelle ont tout en main pour parvenir à un statut de leadership, mais aussi qu’elles peuvent inspirer les autres.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur