Des histoires qui se mêlent et s’emmêlent

Palabre de femmes

Domithile Muhigirma, Aleksandra Lalovic, Elaine Li, Lalie Vilar, Sélah Genesis, Catalina Lopez, Adrienne Medjo, Abigail Neale.

Domithile Muhigirma, Aleksandra Lalovic, Elaine Li, Lalie Vilar, Sélah Genesis, Catalina Lopez, Adrienne Medjo, Abigail Neale.


13 mars 2017 à 22h16

Palabre de femmes c’est ça: des histoires, des discussions, des tableaux qui se succèdent. Avec toujours le même objectif: dénoncer les inégalités entre les sexes et les violences faites aux femmes.

La courte pièce de théâtre, présentée dimanche soir au Tranzac, dans l’Annex, mélange le chant, la danse, la poésie et la musique. À la fois doux et rude, ce spectacle multilingue multiplie les instants narrés, chantés et instrumentalisés.

C’est à l’initiative de l’agence Ekin et de l’association Afrique Nouvelle Musique qu’a eu lieu cette soirée.

Adrienne Medjo a créé cette pièce à partir d’histoires de femmes. C’est la quatrième fois qu’elle la met en scène. «Chaque fois, Palabre de femmes est différente. C’est un texte qui s’adapte en fonction des histoires que je lis, des actrices qui la jouent. Pour cette représentation par exemple, j’ai écrit trois poèmes et choisi les textes de Mahzada Mahjani et Nafée Faïgou», explique-t-elle.

Révolution en Iran

Mahzada Mahjani
Mahzada Mahjani

L’histoire écrite par Mahzada Mahjani racontait le destin tragique d’une fillette d’origine iranienne, qui, à l’âge de 7 ans, avait été frappée par son père, car son cousin avait voulu «jouer au docteur» avec elle.

Dès lors, la jeune fille avait vécu son adolescence à l’écart des garçons, son visage et son corps drapé dans les habits foncés. Jusqu’au jour où à l’âge de 35 ans, n’ayant jamais connu le plaisir sexuel, elle se fait retirer l’utérus, car elle est atteinte d’un cancer. En elle, elle cherche un coupable: son père ? La société ? Elle-même?

Heureusement, la maladie n’était qu’un rêve et la jeune femme se réveille après avoir reçu un texto de son petit-ami. Ce dernier explique, très justement, qu’il est difficile d’être un homme dans cette société où les deux sexes ne peuvent être mélangés. Que depuis l’enfance, les hommes sont séparés des femmes et que ces hommes sont au final considérés, car des violeurs incapables de maîtriser leurs pulsions.

L’auteure de cette courte histoire est elle-même iranienne et elle jette un regard plein d’espoir sur la nouvelle génération qui grandit dans son pays d’origine. «Avec les téléphones portables, les réseaux sociaux, la télévision satellite, les jeunes femmes et les jeunes hommes sont plus audacieux», s’exclame-t-elle.

Viol et excision

Un autre récit de la pièce, écrit par Nafée Faïgou, raconte l’expérience d’une femme dont la fille a été enlevée par un groupe comme Boko Haram. «Cette femme perd sa fille, mais aussi son rôle de mère, qu’elle n’a pas pu assumer pleinement en la protégeant. Enfin, elle perd son pays qui est aux mains des milices.»

Enfin, une scène muette, uniquement ponctuée par des chants rituels et un cri, et invisible, les actrices ayant tendu un drap devant la scène, laisse deviner l’horreur de l’excision. Le public devenait témoin de cet acte abject, mais ne pouvait agir, comme souvent dans les sociétés où cette pratique existe: ça se sait, mais personne ne fait rien.

Une soirée à nouveau marquée par l’appel à la solidarité entre les sexes et à une revalorisation des droits fondamentaux de la femme, quelques jours après la Journée internationale des femmes.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Il y en a pour tous les goûts: les concerts gratuits des 23 et 24 septembre

Francophonie en fete
Un véritable tour du monde de la musique francophone
En lire plus...

21 septembre 2017 à 9h11

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur