Des graffitis anti-francophones dans une école du Grand Toronto


7 février 2006 à 17h13

L’Express – Le personnel de l’école primaire française Sacré-Cœur, située à Georgetown, dans la région du Grand Toronto, a découvert avec étonnement, mercredi dernier, l’apparition d’une vingtaine de graffitis venus se loger sur les murs de l’école, probablement pendant la nuit de mardi à mercredi.

Parmi la vingtaine de graffitis recensés par le personnel de l’établissement, quelques-uns comportaient des commentaires anti-francophones explicites tels que «Damn Frenchies» ou encore «M… F… Frenchies.» Des croix gammées ainsi que des dessins à connotation sexuelle figuraient également au nombre des infractions recensées.

«Les graffitis ont été découverts mercredi matin quand le concierge a fait sa tournée de l’école à 6h45», témoigne son directeur, Daniel Godin.

«On a réagi très rapidement, poursuit-il. On a tout de suite appelé la police ainsi que notre conseil. Une personne venue enlever les graffitis les a couverts de peinture en moins de quelques heures. Notre première priorité était la sécurité des enfants.»

À la suite de l’incident, une lettre a également été envoyée aux parents d’élèves pour les rassurer quant à la nature de tels actes, qui selon la police, pourraient être l’œuvre d’un groupe d’adolescents extérieurs à l’école. Les graffitis étaient-ils spécialement dirigés à l’encontre des élèves francophones de l’établissement?

«Ils ne savent pas quoi faire et ils cherchent probablement à faire du mal, estime Daniel Godin. Quand c’est juste un commentaire, ça va, mais une vingtaine de graffitis, ça fait un peu trop», remarque le directeur de l’école Sacré-Cœur qui décrit cependant le quartier comme paisible, «un endroit où l’on peut se promener, même le soir, sans aucune crainte», dit-il.

Ce n’est pas la première fois que l’école fait les frais d’un incident pareil. À moindre échelle, un premier dessin était apparu sur les murs de l’établissement à l’automne dernier. M. Godin recense l’existence d’actes de vandalisme dans d’autres écoles du centre-ville de Toronto, notamment dans un établissement secondaire anglophone, qui récemment, a dû débourser de 20 000 à 30 000 $ de frais en dommages causés par des carreaux de vitres cassés.

Le directeur de l’école Sacré-cœur a préféré ne pas faire paraître dans les médias les photos des graffitis en question.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Réforme du système de santé: n’oubliez pas les services en français

santé
La décision attendue du gouvernement de l’Ontario de procéder à une réforme structurelle du système de santé serait «une opportunité d’améliorer l’accès aux services...
En lire plus...

14 février 2019 à 16h16

Cybersécurité: quelques clés pour protéger votre vie privée

vie privée
La radio communautaire franco-torontoise CHOQ-FM lance une nouvelle série de capsules vidéos pour sensibiliser les utilisateurs d’internet aux dangers qu’il peut représenter pour leur...
En lire plus...

14 février 2019 à 15h00

Les langues officielles enfin inscrites dans la Loi sur le divorce

La nouvelle Loi canadienne sur le divorce, dont l'ébauche a été adoptée en troisième lecture par la Chambre des communes le 6 février, confirme...
En lire plus...

14 février 2019 à 13h00

Au terminus McCowan, l’un des plus grands centres commerciaux au pays

Nous poursuivons notre tour d'horizon des extrémités du métro torontois à la station McCowan. Cette semaine, Visite Express à l'extrême-Est de la ville pour...
En lire plus...

14 février 2019 à 11h00

Le plus grand gratte-ciel obstruera la vue des Torontois

La construction du gratte-ciel de 306 mètres, nommé The One, qui se situera à l’angle des rues Yonge et Bloor et dont l’achèvement est...
En lire plus...

14 février 2019 à 9h00

Des ados veulent se faire vacciner sans le consentement de leurs parents

vaccin, vaccination
Défiant l’autorité de ses parents, un adolescent de l’Ohio a décidé de se faire vacciner — après avoir découvert qu’il ne l’avait jamais été,...
En lire plus...

14 février 2019 à 7h00

Ce qu’on comprend de l’affaire SNC-Lavalin Jody Wilson-Raybould jusqu’à maintenant

Un mois après le remaniement ministériel dans lequel Jody Wilson-Raybould a été rétrogradée, on comprend mieux ce qui s’est passé en coulisses face au...
En lire plus...

13 février 2019 à 20h40

Un vent d’optimisme sur Cinéfranco jeunesse

Larcelle Lean
Avant même le début du festival, un peu plus de 9 000 spectateurs sont déjà attendus au Famous Player place Canada pour la 10e...
En lire plus...

13 février 2019 à 13h13

Franco Foot va jouer dans un tournoi international

Dès samedi, Franco Foot entame la sélection de joueurs de moins de 17 ans pour participer au Tournoi International Toronto Azzurri SC, qui se tiendra...
En lire plus...

13 février 2019 à 11h00

Les jeunes plongent dans l’arène politique

Chaque année, des simulations parlementaires rassemblent des centaines de jeunes francophones désireux de se plonger dans le système politique canadien, d’aiguiser leurs compétences oratoires...
En lire plus...

13 février 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur