Des fruits mûrs au bon moment

agInnovation Ontario

27 juin 2017 à 15h22
Pourquoi les meilleurs fruits semblent-ils avoir la durée de conservation la plus courte? Les marchés de fruits frais partout dans le monde sont confrontés à ce défi, qui a des conséquences réelles pour les clients et les fruiticulteurs.

Des recherches récentes menées à l’Université de Guelph ont abouti à la mise au point d’un produit qui prolonge la durée de conservation des fruits frais de plusieurs jours, voire de quelques semaines, et qui est porteur de promesses pour les régions du monde qui sont touchées par l’insécurité alimentaire.

«Chez les humains comme chez les fruits, la peau finit par se rider. Ce phénomène fait partie du cycle de la vie et s’explique par le fait que les membranes commencent à perdre de leur fermeté», explique Jay Subramanian, professeur de sélection des fruits de verger et de biotechnologie à l’Université de Guelph, qui travaille à la station de recherche de Vineland (près de St-Catharines).

«Nous savons maintenant qu’il est possible de ralentir les enzymes responsables de cette détérioration.»

Hexanal

Le secret, selon M. Subramanian, réside dans l’hexanal, un composé naturel que produit chaque plante sur la planète. Son laboratoire a mis au point une formule qui contient une forte concentration d’hexanal et permet aux fruits de conserver leur fraîcheur plus longtemps.

L’équipe de recherche de M. Subramanian a d’abord essayé sa formule sur des cerises douces et des pêches dans la région de Niagara. Elle a déterminé que ce produit prolongeait la durée de conservation de ces deux fruits, et qu’il était aussi efficace comment solution à pulvériser directement sur les arbres avant la récolte que comme solution de trempage des fruits fraîchement récoltés.

«Une journée gagnée représente une différence énorme pour certaines cultures, indique M. Subramanian. Pour d’autres fruits, comme les mangues et les bananes, on peut prolonger davantage la durée de conservation.»

À l'avant plan: arbre fruitier non arrosé; à l'arrière plan: arrosé avec Hexanal.
À l’avant plan: arbre fruitier non arrosé; à l’arrière plan: arrosé avec Hexanal.

Marché mondial

Une fois que le produit sera commercialisé, M. Subramanian prévoit qu’on l’utilisera dans les exploitations fruitières aux quatre coins de l’Ontario, dont les exploitations d’autocueillette, qui tireraient profit d’une saison prolongée. Toutefois, les marchés de fruits partout dans le monde pourraient aussi en tirer des avantages considérables.

Le projet de l’équipe de recherche de M. Subramanian est l’un des 19 seuls projets à l’échelle mondiale à avoir obtenu une subvention exclusive provenant du Fonds canadien de recherche sur la sécurité alimentaire internationale, un programme géré par le Centre de recherches pour le développement international et financé par Affaires mondiales Canada.

Mangues et bananes

Ces fonds ont permis à l’équipe de mener des recherches en collaboration avec des homologues de l’Inde et du Sri Lanka sur la production de mangues et de bananes. Les mangues comptent parmi les cinq fruits les plus produits au monde, et 80% de cette production provient d’Asie du Sud.

Après plus de trois ans, les chercheurs ont découvert que la pulvérisation de ce produit sur les mangues avant la récolte permettait de retarder le mûrissement de trois semaines.

«Un producteur peut traiter la moitié de ses fruits et les récolter deux ou trois semaines après que la première moitié de sa production a été mise sur le marché, fait valoir M. Subramanian. Cela permet d’étirer la saison. Ainsi, le producteur n’a pas à se dépêcher de vendre tous ses fruits d’un coup, et le marché n’est pas saturé. Tout le monde y gagne, en ce sens que le producteur dispose d’une marge de manœuvre accrue, et les consommateurs peuvent se procurer des fruits frais de bonne qualité plus longtemps.»

L’équipe est en train de mener la deuxième phase du projet, qui consiste à appliquer les mêmes principes aux cultures de bananes d’Afrique et des Caraïbes, et elle espère aussi mener des essais sur les papayes, les agrumes et d’autres fruits.

La formule a été octroyée à une entreprise qui est en train de remplir les demandes réglementaires nécessaires et devrait arriver sur le marché commercial d’ici trois ans.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Il y en a pour tous les goûts: les concerts gratuits des 23 et 24 septembre

Francophonie en fete
Un véritable tour du monde de la musique francophone
En lire plus...

21 septembre 2017 à 9h11

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur