Des élèves du Collège français font remporter 5 000 $ à Youth Without Shelter

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les organismes de soutien aussi ont besoin d’aide. Pour assurer le lien social que la ville de Toronto n’arrive souvent pas à tisser, une multitude d’associations essaie de venir en aide aux plus démunis. Une tâche lourde et difficile, que la plupart des gens ignorent.

Les élèves de 10e du Collège français ont aidé à faire connaître ces initiatives solidaires, en les présentant de façon parfois drôle et souvent talentueuse aux autres élèves. La meilleure présentation a fait remporter 5000 $ à l’association décrite par les élèves, somme octroyée par la Fondation Toskan Casale.

Comme un ABC des aides, les élèves de 10e du Collège français ont présenté tour à tour un organisme de soutien à leurs camarades de 8e et 9e classe. Réunis en sept groupes, ils ont chacun suivi, écouté et appris d’une association d’aide aux plus démunis.

Visiblement touchés par l’expérience, ils avaient à cœur sur scène de défendre l’engagement envers les sans-abri, les laissés-pour-compte et les discriminés. Leurs présentations n’en étaient que plus sincères et ont su attirer l’attention des autres élèves du Collège.

Ils ont ainsi étonné par leur créativité, n’hésitant pas à utiliser des supports vidéos, à chanter, à mimer ou encore à faire rire, sans laisser paraître le moindre trac. On ne peut être mal à l’aise quand on aide les moins aisés.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce fut aussi une leçon pour eux. Le groupe vainqueur de la meilleure prestation, composé de Madeleine Christie, Daniel Sisgoreo, Serena Dossanj et Dylan Perdue, a présenté l’organisation Youth Without Shelter, qui s’occupe des jeunes personnes à la rue.

Ils reconnaissent après coup avoir «ouvert les yeux sur une réalité cachée». «On ne se rend pas compte qu’autant de sans-abri vivent à Toronto, explique Daniel Sisgoreo. On vit tous de façon très privilégiée, on râle parfois quand nos parents ne nous offrent pas telle ou telle chose, alors que certains n’ont même pas de quoi manger.»

«Il y a un voile, affirme Madeleine Christie, une censure sur cette réalité». Ces travaux d’enquête et de présentation orale, initiés par le programme Youth and philanthropy de la Toskan Casale Foundation, permettront en tout cas d’aider à faire connaître ces organismes qui luttent contre l’indifférence et l’individualisme.

L’organisme Youth Without Shelter remporte donc 5 000 $ pour subvenir à ses besoins les plus élémentaires. Une somme considérable mais, comme le faisait remarquer Ahmed Niri dans sa présentation de l’organisme Sojourn House qui accueille les réfugiés à Toronto, ce sera certes «un grand plus, mais pas encore suffisant».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur