Des bâtiments à ossature en bois jusqu’à six étages

Partagez
Tweetez
Envoyez

Dès le 1er janvier, la province autorisera les bâtiments à ossature en bois allant jusqu’à six étages. La limite actuelle est de quatre étages.

«Les modifications du Code du bâtiment touchant les bâtiments en bois de hauteur moyenne donneront aux constructeurs et au public des options de construction encore plus sécuritaires et plus souples», indique Ted McMeekin, le ministre des Affaires municipales et du Logement.

Il s’agit ici de donner aux constructeurs «une option qui peut rendre la construction d’une maison plus abordable et favoriser la création d’immeubles plus élégants, orientés sur la circulation piétonnière et qui améliorent le paysage urbain tout en continuant à protéger la sécurité des résidents et des pompiers.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

De nouvelles exigences de sécurité liées aux bâtiments à ossature en bois comprennent la construction du puits d’escalier avec des matériaux incombustibles et du toit avec des matériaux résistants à la combustion. Ces exigences de sécurité-incendie seraient les plus strictes au Canada.

La plupart des pays de l’Union européenne et plusieurs territoires d’Amérique du Nord autorisent les bâtiments à ossature en bois allant jusqu’à six étages. En Colombie-Britannique, plus de 50 bâtiments à ossature en bois ont été construits depuis que son code du bâtiment a été modifié en 2009.

La demande accrue de bâtiments en bois de hauteur moyenne pourrait contribuer à hausser la demande de produits forestiers, qui soutient présentement plus de 150 000 emplois directs et indirects dans plus de 260 collectivités de l’Ontario.
 
«Le bois est le seul matériau de construction à la fois renouvelable et recyclable», mentionne pour sa part Michael Gravelle, député provincial de Thunder Bay-Superior-Nord. «C’est une ressource durable qu’on trouve dans notre propre arrière-cour. Le fait d’autoriser les bâtiments à ossature en bois de hauteur moyenne bénéficiera au Nord de l’Ontario.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur