Demande d’excuses pour le Règlement 17

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le député libéral de Sudbury à l’Assemblée législative de l’Ontario, Glenn Thibeault, a proposé lundi que le gouvernement de l’Ontario présente des excuses officielles à la communauté franco-ontarienne suite au Règlement 17 (1912) interdisant l’usage de la langue française dans les écoles élémentaires de la province.

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) accueille favorablement cette initiative de l’ACFO du Grand Sudbury. Selon le président Gilles Vaillancourt, «cette résolution fermera la porte sur un chapitre noir dans l’histoire franco-ontarienne. L’impact du Règlement 17 a été lourd de conséquences pour notre communauté puisque des générations de jeunes ont été perdues et assimilées.»

Pour L’AFO, cette démarche est aussi une occasion pour le gouvernement de l’Ontario de s’intéresser davantage à «l’amélioration des services en français, la désignation de la province bilingue et la création d’une université franco-ontarienne, entre autres».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur