Décès de Jean-Raymond Saint-Cyr

Partagez
Tweetez
Envoyez

Un ancien directeur de Radio-Canada à Toronto, Jean-Raymond St-Cyr, est décédé le 9 mai dernier à Kingston, suite à une embolie.

Tout d’abord membre fondateur du Phare littéraire de Hull et journaliste au journal Le Droit d’Ottawa-Hull, puis réalisateur radio à CJBC Radio-Canada à Toronto, Jean-Raymond Saint-Cyr est devenu directeur du poste CJBC Radio-Canada à Toronto.

Selon ses proches, « Jean-Raymond definit et propage pendant plus de quarante ans, auprès de plusieurs générations de Franco-Ontariens à l’affut d’établir et d’affirmer leur identité et aspirations légitimes au sein de la réalite torontoise, sa vision d’une Ontario française bien informée et outillée pour prendre sa place dans toutes les sphères de la vie urbaine canadienne en transformation ».

Il laisse derrière lui ses cinq enfants, Chantal Hébert (journaliste bien connue), Marie-Noël St-Cyr, Anne Catherine St-Cyr, Luc Baudoin St-Cyr, Pierre Renaud St-Cyr, ainsi que huit petits-enfants et un arriere-petit-fils.

Son épouse de 50 ans, Micheline Forest St-Cyr, décédée il y a quelques années, avait fondé à Toronto le centre culturel La Chasse-Galerie dans les années 70. Il laisse dans le deuil également son frère, Louis-Philip St-Cyr de Fort-Lauderdale, sa cousine Charlotte Richer d’Ottawa, et de nombreux amis et connaissances à Ottawa, Toronto, Kingston et en France. Les funérailles ont eu lieu le lundi 14 mai 2007 à l’Église Saint-Francois d’Assise de Kingston.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

« Jean-Raymond aimait la vie, sa famille et ses amis, le bon vin rouge, les livres, la politique, la musique et la ville de Paris au-delà de tout. Nous lui souhaitons une éternité agréable, sereine et en bonne compagnie dans la paix divine », lit-on dans l’annonce publiée dans plusieurs journaux.

Un lecteur de L’Express, M. Claude Latrémouille, nous a fait parvenir la précision suivante:

Pour la petite histoire, la première personne à avoir fait office de Directeur de CJBC (bien qu’il n’en ait pas porté le titre), fut monsieur Jean Charbonneau que le réseau français de Radio-Canada délégua à Toronto en 1962 pour y préparer l’avènement d’un CJBC français. Monsieur Charbonneau fut alors chargé de préparer les émissions que le CJBC anglais d’alors diffusait en soirée en français.

En 1964, ce fut monsieur Charbonneau qui dirigeait les destinées du CJBC français, lorsque cette station commença à diffuser presque totalement en français.

En 1965, monsieur Marcel Bourbonnais lui succéda ; il fut le premier Directeur de CJBC en titre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Plus tard, monsieur Pierre Larose devint Directeur de CJBC, succédant à messieurs Charbonneau et Bourbonnais.

Monsieur Saint-Cyr fut le quatrième Directeur de CJBC (le troisième en titre)..

Rendons hommage à ce passionné du fait français en Ontario qui sut à sa manière amener CJBC à refléter la réalité franco-ontarienne. J’eus le privilège de travailler à ses côtés lorsqu’il fut réalisateur, puis superviseur des affaires publiques et enfin Directeur de CJBC.

Avec son départ, c’est une partie de la mémoire de la société franco-ontarienne en général qui disparaît, ainsi qu’une partie importante de la mémoire de la Société Radio-Canada en Ontario.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur