De Van Gogh à Kandinsky

Musée des beaux-arts de Montréal

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) présente une exposition, qualifiée d’exceptionnelle, en cours jusqu’au 25 janvier 2015. Les visiteurs, toujours nombreux, qui se rendent à Montréal à l’occasion des fêtes de fin d’année ont ainsi la possibilité de voir cette rare exposition qui s’intitule De Van Gogh à Kandinsky: de l’impressionnisme à l’expressionnisme, 1900-1914.

Cette exposition a bien été présentée d’abord en Suisse, au Zürich Kunsthaus (la maison d’art de Zurich), puis à Los Angeles, au County Museum of Art, mais l’exposition du MBAM se différencie de celles-ci par la présentation exclusive d’œuvres importantes (comme l’illustration ici) et de nombreux documents portant sur le Paris des années 1900 à 1914.

Plus de 200 photographies, cartes postales, revues et journaux brossent ainsi le contexte social historique dans lequel ont évolué les artistes dont la créativité bouillonnante se reflète dans les tableaux présentés.

Un art d’avant-garde

Un communiqué du Musée met en relief le caractère si particulier de «cette exposition exceptionnelle de plus d’une centaine de tableaux et de quelque cent dessins et gravures, réalisés par les plus grands noms de l’avant-garde, (qui) apporte un nouvel éclairage sur les extraordinaires échanges artistiques ayant présidé aux développements majeurs de l’art moderne, en Allemagne et en France, entre 1900 et 1914.»

On a trop souvent tendance actuellement, sinon à opposer du moins à séparer l’art allemand de cette période, que l’on qualifie d’«expressionnisme», d’autres courants artistiques, alors qu’il n’en était rien au moins à ses débuts, au cours de la période sur laquelle porte cette exposition, ce qu’elle entend démontrer.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Cette exposition exceptionnelle, par l’importance de ses prêts, élargit notre compréhension de la complexité des influences interculturelles durant cette période, qui donna naissance à cette production artistique extraordinairement riche et fascinante.»

Les artistes

Comme le déclare la directrice du MBAM: «Jamais le Musée n’aura rassemblé autant de valeurs sur ses cimaises… et ce pour soutenir d’autres valeurs d’ouverture et de liberté.»

En effet, nombreux sont les artistes renommés en France qui peuvent représenter l’art d’avant-garde, Cézanne, Gauguin, Matisse, Picasso, Signac, Van Gogh, Vlaminck, tandis que Heckel, Kandinsky, Kirchner, Klee, Nolde, Pechstein sont représentatifs de l’art allemand, pour citer quelques noms.

Des tableaux de ces grands maîtres sont exceptionnellement réunis dans cette exposition. «Leurs œuvres, qui se distinguent par leur originalité, leur force et leur beauté, comptent parmi les premiers chefs-d’œuvre de l’art moderne.»

Van Gogh (L’Express, 29 mai 2012) avait, selon un chroniqueur allemand de l’époque, «frappé l’art moderne comme un éclair». «L’œuvre de Van Gogh – mort quinze ans plus tôt dans une relative obscurité – s’était par la suite répandue grâce au réseau d’échanges culturels instauré sous forme d’expositions entre l’Allemagne et la France; grâce aussi à la floraison de collections publiques et privées, au marché de l’art et aux voyages des artistes, marchands et directeurs de musées.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le collectionnement frénétique et l’exposition d’œuvres de Cézanne, Van Gogh, Gauguin et d’autres, s’accompagnaient de débats critiques enflammés…» (Timothy O. Benson, commissaire de l’exposition)

Wassily Kandinsky (L’Express du 19 février 2013) a sans doute été choisi en tant que fondateur, avec Franz Marc, du groupe expressionniste Der Blau Reiter (le Cavalier bleu) en 1911 à Munich (Klee, Macke, Jawlensk, Gabriele Münter), aux règles plus strictes que celles du groupe Die Brücke (le pont) fondé à Berlin en 1905 (Heckel, Kirchner, Nolde, Pechstein).

Les œuvres de Van Gogh et Le Cri (1893) du norvégien Edward Munch ont influencé ces mouvements dénommés «expressionnisme» par le critique d’art allemand Worringer en 1908, car les artistes expriment sentiments, angoisses, névroses pour inspirer au spectateur sa propre réaction émotionnelle, loin du réalisme.

Les membres du groupe de Kandinsky séjournaient fréquemment à Paris et présentaient leurs œuvres au Salon d’automne et au Salon des Indépendants. Et Kandinsky méritera les titres de grand maître de l’art abstrait, de peintre hors cadre, de pionnier de l’art du XXe siècle, de musicien des couleurs, et d’autres qualificatifs élogieux.

Publication

L’expressionnisme en Allemagne et en France: De Van Gogh à Kandinsky est publié conjointement par le LACMA, le Musée des beaux-arts de Montréal et DelMonico/Prestel. Regroupant plus de 200 illustrations, l’ouvrage de 296 pages met en lumière les œuvres du néo-impressionnisme, du postimpressionnisme, du fauvisme et du cubisme en relation avec celles des expressionnistes allemands.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Réalisé sous la direction de Timothy O. Benson, le catalogue comprend, en outre, une chronologie exhaustive des échanges artistiques et des essais d’éminents spécialistes.» (MBAM)

Parmi les tableaux présentés en exclusivité, on trouve: Autoportrait, environ 1887, Vincent Van Gogh; Le Semeur, 1888, Vincent Van Gogh; Les meules jaunes / La moisson blonde, 1889, Paul Gauguin; L’homme blanc, 1907, Lyonel Feininger; La Jarretière Violette, environ 1910, Kees van Dongen; Jeune fille au corsage violet, 1912, Alexej Jawlensky; Sans titre, Improvisation III, Wassily Kandinsky; Croiseur pavoisé à Anvers, 1906, Othon Friesz.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur