De la danse contemporaine qui a des allures de fête communautaire

Dusk Dances du 1er au 7 août dans le parc Withrow

Andrew Turner et Milan Gervais dans Auto-Fiction. (Photo: Sandra Lynn Bélanger).

Andrew Turner et Milan Gervais dans Auto-Fiction. (Photo: Sandra Lynn Bélanger).


26 juillet 2016 à 9h24

Ce qui fait la force de l’événement Dusk Dances, qui revient dans le grand parc Withrow, dans l’est de Toronto, avec quatre courtes chorégraphies et une pièce plus longue, du lundi 1er au dimanche 7 août, c’est que «la communauté l’a adopté».

C’est ce qu’indique à L’Express la fondatrice et directrice du festival, Sylvie Bouchard, qui présente depuis 22 ans – au début à Trinity-Bellwoods, puis à Dufferin Grove et depuis plusieurs années à Withrow – ces spectacles d’été en plein air qui dominent la vie du quartier pendant une semaine.

«Bien sûr», dit-elle, «il faut composer avec l’environnement, la température, la foule qu’on déplace d’un site à un autre, un arc-en-ciel que tout le monde admire, les enfants, les chiens… Il y a des imprévus, mais ça fait partie du charme du spectacle.»

Une représentation peut être annulée en tout ou en partie en cas de déluge, mais pas s’il vente ou sous une pluie fine.

Sylvie Bouchard (Photo: John Lauener)
Sylvie Bouchard (Photo: John Lauener)

Cette année, la pièce principale vient du Québec: Auto-Fiction, de Milan Gervais, qui met en vedette trois danseurs acrobates, David Albert-Toth, Jessica Serli et Simon-Xavier Lefebvre… et une automobile au milieu du parc, qui leur sert d’accessoire.

Créée en 2009, Auto-Fiction a été diffusée dans plusieurs festivals au Canada et en Europe.

Car Dusk Dances ne présente pas que des oeuvres récentes, bien que ce soit le cas ici de trois des cinq créations, et que toutes participent pour la première fois à ce festival dans le parc.

Sylvie Bouchard dansera avec Brendan Wyatt sur de la musique d’Érik Satie dans This Is How We Love, de Susie Burpee.

Une autre Montréalaise, Myriam Allard, a chorégraphié et dansera dans The Place In Between, avec la chanteuse Hedi Graja. Leur compagnie La Otra Orilla met en valeur la «bata de cola», la longue jupe de flamenco qui augmente le mouvement.

Également au programme de Dusk Dances:

Heykloro, de la compagnie torontoise Gadfly, est une nouvelle version de sa célèbre chorégraphie Klorofyl, très physique, sur quatre guerriers forcés de collaborer pour survivre.

Waves, du Torontois Michael Gladwell, sur la musique de Kyle Brenders, met en scène trois personnages en quête de connexions.

En tout une quinzaine de danseurs, deux musiciens et – très important, car c’est elle qui guide la foule – une maîtresse de cérémonie.

Cette année, Dusk Dance se produira aussi à Hamilton du 28 au 30 juillet et s’aventurera pour la première fois au Québec, à Repentigny, du 18 au 20 août, mais avec d’autres numéros.

«C’est toujours à Toronto que nous testons les nouveaux spectacles», explique Sylvie Bouchard. «En tournée, dont la logistique est plus compliquée, nous préférons présenter des spectacles qui ont fait leurs preuves.»

Elle aimerait également amener Dusk Dances dans des écoles pendant l’année scolaire. Un pilote, en 2014 et 2016, a permis de soumettre une proposition plus ferme aux agences culturelles de l’Ontario et de Toronto.

Sylvie Bouchard est établie à Toronto depuis 1985, à la tête de sa compagnie BoucharDanse.

Elle travaille présentement à monter au Théâtre Glendon un spectacle, Cycle romantique, avec les fondateurs du théâtre de création La Tangente: Louise Naubert, qui signera la mise en scène, et Claude Guilmain, les décors. La pièce/chorégraphie serait présentée en septembre.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Il y en a pour tous les goûts: les concerts gratuits des 23 et 24 septembre

Francophonie en fete
Un véritable tour du monde de la musique francophone
En lire plus...

21 septembre 2017 à 9h11

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur