Dans une galaxie loin de chez nous: la vie intelligente?

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les vies intelligentes extraterrestres, si elles existent, risquent d’être issues de jeunes et discrètes civilisations… bien moins mégalomanes que celles dépeintes dans les scénarios de science-fiction tels que Star Wars ou Battlestar Galactica.

«Oubliez les empires galactiques, ces derniers n’existent probablement pas!» rigole Yvan Dutil, astrophysicien de l’Université Laval et blogueur de l’Agence Science-Presse. Avec son collègue Stéphane Dumas, il s’intéresse à la longévité des civilisations. Ils ont découvert, en parcourant littérature et documents, que les plus vieilles civilisations avoisinent les 1 000 ans puis périclitent.

«La croissance exponentielle n’existe pas. Les planètes imposent leurs limites physiques», soutient l’astrophysicien. Pour durer, les plus longues civilisations réduisent leur croissance et donc leur développement. L‘avancement scientifique ne permet pas la naissance de superpuissances galactiques.

Les conclusions des deux astrophysiciens, présentées à Paris l’automne dernier lors du premier congrès d’astrobiologie de l’International Academy of Astronautics, fournissent une partie de la réponse d’une incontournable question: «Si les extraterrestres existent pourquoi ne nous contactent-ils pas?». Leurs capacités limitées — leur taille modeste, leur développement moins avancé, etc. — les en empêcheraient!

Mais s’ils le pouvaient, le feraient-ils? «Ils auraient un intérêt certain à nous contacter. Échanger avec nous leur permettrait d’apprendre quelque chose d’original, de dépasser ces fameuses limites du savoir», pense Yvan Dutil. Parce que même limitée, chaque civilisation aurait quelque chose d’unique à offrir à des visiteurs de lointaines galaxies.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Astrobiologie: de plus en plus populaire!

La recherche de vie extraterrestre fascine. Popularisée par le programme SETI, la recherche d’eau sur Mars et de nombreux essais scientifiques, l’astrobiologie — nommée aussi exobiologie — intéresse de plus en plus de scientifiques «sérieux».

La Nasa a même produit en 2008 un guide consacré aux départements s’intéressant au sujet. Un véritable tour de piste des recherches qui s’articulent autour de trois questions: Comment est née la vie sur Terre et comment évolue-t-elle? Quel est le futur de la vie sur Terre? Est-ce que la vie existe quelque part dans l’Univers?

Certains musées scientifiques y ont même consacré, l’année dernière, des expositions: «Extra ou terrestre?» au Centre des sciences de Montréal et «Seuls dans l’Univers? De la fiction à la réalité» à la Cité des sciences et de l’industrie.

www.sciencepresse.qc.ca

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur