Dans le labyrinthe d’Osgoode Hall

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est l’un des plus vieux bâtiments à Toronto. Osgoode Hall, situé sur la rue Queen Ouest, fait partie des monuments historiques de la ville pour son ancienneté et son architecture – un mélange de palladianisme et de néoclassicisme, un style caractéristique du XIXe siècle au Canada.

La structure labyrinthique, composée d’une multitude de longs couloirs à traverser pour accéder aux différentes pièces, regroupe la Cour d’appel de l’Ontario, la Cour Supérieure de Justice et le Barreau du Haut-Canada, un organisme fondé en 1797 qui supervise ceux qui pratiquent le droit ou qui fournissent des services juridiques en Ontario.

Notre visite commence à l’Atrium d’Osgoode Hall, une salle construite entre 1857 et 1860, mise en valeur par son sol en mosaïque carrelée, où est érigée une statue de Cleeve Horne représentant une femme nue portant un enfant. Il s’agit d’un mémorial aux avocats et aux étudiants en droit qui ont perdu la vie durant la Seconde Guerre mondiale.

Plusieurs salles d’audience étaient ouvertes au public lors des portes ouvertes de Toronto en mai dernier. La salle 4, construite à la fin des années 1850, a été récemment restaurée et est aujourd’hui utilisée par la Cour Supérieure de Justice. Datant de la même période, la salle 3 est le lieu où s’effectuent les examens de décisions prises par les tribunaux administratifs. Enfin, la salle 2, qui date de 1885 et qui abritait à l’origine la Cour de la Chancellerie, est désormais une salle d’audience de la Cour d’appel où sont entendus les appels des civils. Aucun procès n’est effectué à Osgoode Hall. Les cours examinent seulement les décisions prises par des instances inférieures.

Après avoir quitté les salles d’audience, nous arrivons dans les parties d’Osgoode Hall occupées par le Barreau du Haut-Canada.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Parmi elles se trouve la bibliothèque, qui est l’une des plus grandes bibliothèques de droit privées du Canada, comprenant 100 000 ouvrages. Celle-ci est composée de plusieurs salles, et dans l’une d’entre elles, nous avons eu le plaisir d’observer les artistes Hadley+Maxwell à l’œuvre. Ces derniers travaillaient sur leur projet Garden of Future Follies qui aura lieu à Toronto au printemps 2016.

Le public a également eu la chance de parcourir les salles des juristes dans lesquelles ceux-ci se réunissent, telle que la salle du Conseil où nous avons été accueillis par les portraits d’anciens trésoriers d’Osgoode Hall… ainsi que par l’actuelle trésorière en chair et en os, Janet E. Minor.

«Je suis la quatrième femme trésorière. Le trésorier est le conseiller élu à la tête du Barreau. Une fois son mandat de deux ans terminé, le trésorier se fait peindre par un artiste et son portrait est accroché dans cette salle», explique-t-elle.

Appartenant à la fois au gouvernement de l’Ontario et au Barreau, Osgoode Hall est ouvert au public du lundi au vendredi entre 8h30 et 17h. Des visites guidées pendant l’été sont organisées par le personnel du Barreau à 13h15 chaque jour en dehors du weekend.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur